KidCon Montréal

À l’an prochain!
par Marie-Christine

kidcon_header_logo_1Première édition d’un évènement entièrement dédié aux enfants, le KidCon est pour moi synonyme de plaisir, de divertissement. Nous sommes partis tôt le samedi matin pour en profiter le plus possible, en sachant très bien que l’après-midi serait coupé par le besoin d’un dodo important du petit dernier; je préfèrais donc y être en matinée et en faire bénéficier pleinement mes enfants qui sont lève-tôt.

À destination, quelle ne fut pas ma surprise de me voir offrir le stationnement gratuit, et ce, à même le site du Stade Uniprix, où l’évènement avait lieu. Courant souvent les activités de ce genre, je peux vous dire que peu d’endroits accommodent les participants de cette façon. Vous savez, la première impression, c’est aussi ça!

À l’entrée, aucune file interminable en vue. L’accueil à la table des invités est chaleureux, les gens y sont souriants. Dès que nous franchissons l’antre, une représentante d’un kiosque de jouets nous sourit et nous entraîne dans le jeu avec des rubans et autres articles assimilés aux arts du cirque.

La tranquillité de la foule, en ce samedi matin, nous a permis de faire le tour rapidement en ne nous attardant qu’aux exposants qui nous intéressaient vraiment et à ceux auxquels mes enfants portaient un intérêt. On avait aussi étudié un peu la programmation sur le site internet pour déterminer notre horaire de la journée.

12082161_10153595586810196_33562019_oLe site était immense mais les kiosques étaient limités en terme de quantité et de diversité. Des grands espaces étaient vacants. Selon moi, une première édition a aussi pour but de vérifier l’intérêt des gens à venir s’amuser ou non au KidCon. Je ne connais pas les coûts que peut engendrer un tel évènement, mais je crois fort bien que le potentiel y est et que pour la deuxième édition, la quantité d’exposants doublera et qu’ils s’arracheront probablement les espaces en location afin de publiciser leurs entreprises ou leurs produits. La signalisation mise en place pour l’évènement était magnifique. De grands panneaux colorés accrochés au plafond nous indiquaient les tables de bricolage, le parc de jeux gonflables, la scène principale, le tout agrémenté de mignons pictogrammes.

Une fois notre tour du site complété, nous nous sommes dirigés vers le parc de jeux gonflables qui comprenait une bonne diversité de structures pour tous les goûts. Fans de ces attractions, mes filles ont eu énormément de plaisir à courir de part et d’autre des différents jeux. Du haut de son année et demie de vie, mon fils a pu lui aussi sauter et glisser dans trois structures gonflables plus adaptées à son jeune âge. Nous avons même pu l’accompagner dans un parcours gonflable. Les surveillants se sont même proposés pour l’aider à grimper une fois dans le jeu. C’était super et les employés étaient dynamiques.

Ensuite, une petite pause était nécessaire pour calmer un peu l’excitation de mon trio. Nous nous sommes donc dirigés vers l’espace Brico. Il y avait beaucoup de fourniture sur les tables : pompons, cure-pipes, petits yeux à coller, ciseaux, colle, crayons en tous genres et des tonnes de feuilles à colorier. De plus, on retrouvait des idées de bricolage à faire avec le matériel à notre disposition. Un peu plus loin, la zone télé : des chaises installées proche d’un téléviseur où des dessins animés jouaient en boucle. D’un côté, un court métrage La Reine des neiges : Une fête givrée; de l’autre, une émission pour les tout-petits. L’endroit parfait pour prendre sa collation tranquillement.

C’est à ce moment que je suis tombée amoureuse d’un kiosque, Geek or Die. Des articles à l’effigie des multiples bandes dessinées, des sacs à dos colorés de Little poney, des tortues ninjas, des casquette des Pokémons. WOW! Autant pour les adultes que pour les enfants, j’ai tout simplement eu le goût de tout acheter. Je me suis retenue à deux mains, mais j’ai discuté avec le représentant qui était fort sympathique et vraiment fier de ses produits. Il m’a remis sa carte et m’a mentionné qu’il y avait une boutique en ligne. Super, quoi de mieux pour une maman très occupée qui court après son temps que de faire ses achats en ligne. Surtout que la période des fêtes arrive à grand pas… J’ai déjà en tête une liste de trucs qui m’intéressait grandement.

12084849_10153595586495196_1961575911_oIl ne faut pas oublier les quelques mascottes que nous avons rencontrées et que mes filles ont pris plaisir à serrer dans leurs bras et auxquelles elles ont fait des high five! Le monstre bleu, mascotte du KidCon, Curious George, Clifford le chien rouge, Doh-Doh de la pâte à modeler Play-Doh, Olivia le cochon. Sur scène, nous avons aussi eu la chance de rencontrer Toupie et Binou que nous adorons. Il faut dire que mon fils les aime beaucoup plus de loin par contre : les mascottes, c’est pas sa tasse de thé! Nous avons aussi eu la chance de prendre une photo dans la forteresse impériale de Stars Wars en compagnie des Stormtroopers qui nous ont gracieusement prêté leurs sabres lumineux pour l’occasion.

Les pistes de course Metro Slot Cars ont fait partie des belles expériences de mes filles. Elles ont pu essayer une piste en démonstration. Souriantes, elles étaient fières de dire qu’elles avaient coursé à une vitesse incroyable, le tout devant le nez de leur petit frère qui observait la scène du bout des orteils. Nul doute que leur liste de cadeaux au Père Noël sera agrémentée d’une piste de course prochainement.

La boutique Le Valet d’Cœur avait aussi élu domicile histoire d’un week-end au KidCon. Différents jeux de société étaient installés individuellement sur des tables à quatre pour permettre aux visiteurs de jouer en groupe. Des animateurs étaient disponibles pour jouer avec nous, nous aider ou simplement animer le jeu. Pour notre part, ayant de jeunes enfants âgés de 1 an et demi à 5 ans, nous avons opté pour un jeu de mémoire assez simple : Il est où le minou? Un jeu stimulant pour les tout-petits qui peut s’élever à différents niveaux de difficulté. Un seul bémol, l’animateur n’a pas été en mesure de répondre à toutes mes questions concernant ce jeu de table sans aller lire les réponses sur la boîte. L’effort était là. Mais je comprends aussi la quantité de jeux sur place, et connaître le tout par cœur relève d’un exploit.

12084731_10153595586505196_1646337406_oSans élaborer sur chacun des kiosques en place lors de l’évènement, je veux vous mentionner la présence d’un coin lecture avec une panoplie de livres à notre disposition, d’un espace dédié aux jeux d’adresse un peu comme ceux à La Ronde ou dans les foires, avec une description des articles nécessaires pour confectionner les mêmes jeux à la maison. On retrouvait également un terrain de mini-putt adapté pour les enfants et une table de babyfoot géante où ce sont les enfants qui font les joueurs. J’aurais adoré l’essayer, mais mes enfants étant encore si jeunes, la barre était beaucoup trop haute; meilleure chance la prochaine fois! Pour le dîner, des camions de cuisine de rue étaient présents; pour le dessert, le kiosque de Science en folie, qui était totalement génial avec la possibilité pour les enfants de fabriquer de la slime, offrait pour un maigre 2$ une immense boule de barbe à papa.

Il y avait aussi l’espace Geomag qui présentait un superbe produit qui laisse place à l’imagination et aide la dextérité manuelle. Je suis forcée d’admettre que c’est toutefois un peu dispendieux, un peu comme tout ce qui est destiné aux enfants. Une aire de jeux Play-Doh, qui offrait une boule de pâte à modeler à tous les enfants, était aussi de la partie, mais beaucoup moins achalandée que d’autres kiosques plus vendeurs, disons-le. Nous avons aussi participé au party d’échange de Shopkins qui avait lieu au magasin Funky Toys. Un évènement populaire où nous avons eu le plaisir d’échanger avec d’autres jeunes nos adorables figurines. Une belle expérience pour mes princesses. De plus, les enfants ont même eu droit à un Shopkins gratuit et à un Ugly pet aussi.

Nous avons évité le kiosque Nintendo et la zone de jeux vidéo car nos enfants ne sont pas encore à cette étape de leur vie, mais pour avoir jeté un œil, les jeunes semblaient beaucoup s’amuser avec diverses consoles et jeux vidéo. Les kiosques étaient toujours bondés d’enfants et la diversité des jeux plaisait à tous. J’ai même aperçu un jeu de danse la Reine des Neiges qui ferait sûrement des heureuses à la maison lors d’une future initiation à la Wii.

12084858_10153595586485196_1458878796_oPour conclure notre visite, nous avons assisté à la version chantée du fameux film de la Reine des Neiges. Sur grand écran et de style karaoké avec les paroles écrites sous les images projetées, les enfants pouvaient danser devant la scène ou encore chanter dans un micro. Beau coup de théâtre qui a surpris tout le monde et a émerveillé les petits, lors de la chanson thème Libérée, délivrée, de la mousse tombait du plafond pour simuler une tempête de neige. C’était magique!

Ce que j’ai aimé du KidCon : une tonne d’activités regroupées sous un même toit. Comme j’ai de jeunes enfants qui ne tiennent pas en place une heure à faire une seule et unique chose, la diversité de l’offre était parfaite. Des activités rapides et intéressantes captaient l’attention des enfants et une fois terminées, on passait à la suivante. Je peux vous assurer que nous ne nous sommes pas ennuyés lors de notre visite. Oui, il y a place à l’amélioration car rien n’est parfait, mais pour une première édition, ce fut tout de même une partie de plaisir pour notre famille.

Ce que j’ai moins aimé? Me faire aborder dans la langue de Shakespeare à une majorité de kiosques ou encore les tables de Bell et des REEE qui te veulent comme client et qui te sautent dessus dès que ton pied se pose devant leur site d’information. Je comprends le besoin de commanditaires et d’exposants mais j’ai toujours horreur de ce côté un peu trop vendeur qu’ont les représentants qui poussent souvent trop. Quand je suis avec mes enfants, je n’ai pas le temps de rester plantée dans une allée pour assimiler toute l’information qu’on veut me faire absorber en 2 minutes. On est ici pour jouer et non pour magasiner un fournisseur télévisuel. Nous avons donc circulé rapidement dans cette rangée puisque, de notre côté, l’intérêt n’y était pas.

11086738_10153595586150196_671705178_oJ’ai aussi trouvé le prix des billets un peu élevé. Notre famille comptant cinq membres, nous aurions dû débourser près de 100$ pour une telle journée au KidCon. Heureusement, mon fils étant âgé de moins de 2 ans, il ne payait pas. Le coût d’une passe pour la fin de semaine complète était beaucoup plus avantageux; toutefois, si comme moi vous habitez à 1 heure de Montréal, il est impensable de faire l’aller-retour deux fois. Et je peux aussi vous dire qu’une seule journée, c’était suffisant pour nous. Je suggérerais peut-être aux organisateurs de revoir le prix pour l’entrée des parents à la baisse, car on y amène nos enfants, mais en réalité l’activité est 100% pour eux et non pour les adultes. De plus, nous n’avons pas vraiment le choix de les accompagner sur le site.

Finalement, je peux vous assurer que ce sera une activité au calendrier de 2016. KidCon, on se revoit l’an prochain!

BON À SAVOIR: J’ai reçu, et ce, tout à fait gratuitement un laissez-passer familial pour vivre l’expérience offert par KidCon, mais mes articles ne sont pas commandités par cette entreprise. Mon opinion est donc sincère et vraie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.