#BÉBÉATRICE

par Marie-Christine

top_01Je fais partie des rares personnes qui n’ont pas de compte sur Twitter. Je n’ai jamais compris l’intérêt d’avoir différents comptes sur plusieurs réseaux sociaux. Je ne suis donc pas du lot des 297 000 abonnés Twitter de Guy A. Lepage, ce qui fait en sorte que #bébéatrice et moi, on ne se connaissait pas avant aujourd’hui.

Il est certain que telle une fifille, je vois passer les potins de la vie artistique et que j’avais eu vent que M. Lepage et sa conjointe avaient enfanté il y a quelques années, mais sans plus. Aussi, lors de la parution du livre, en avril dernier, j’en avais vaguement entendu parler dans les médias. Lorsque l’on m’a proposé d’en faire une lecture pour le blogue, je me suis lancée dans le vide. J’étais curieuse d’en lire plus.

Les mots d’enfants, c’est mignon, drôle et plaisant à déchiffrer pour les adultes. Les enfants ont cette belle naïveté, cette imagination sans borne et le désir de s’exprimer haut et fort, ce qui fait en sorte que leur langage est simplement unique. Ayant moi-même trois beaux enfants, je peux vous dire qu’on en entend de toutes les couleurs à la maison.

L’idée de faire un recueil des plus belles et surtout des plus drôles et inattendues répliques de sa progéniture est tout simplement géniale. Je vous le conseille à tous et à toutes. Ce sera ensuite de merveilleux souvenirs à lire à vos enfants à l’adolescence pour une soirée de fous rires en famille.

Suite à la popularité des expressions enfantines de sa fille sur les réseaux sociaux, Guy A. Lepage, ainsi que Béatrice Lepage (par la bande) et Éric Godin, illustrateur, ont créé le livre #bébéatrice, qui relate l’univers magique de la famille Lepage. Le tout inspiré par les répliques humoristiques et l’aplomb de la plus jeune auteure du Québec.

Le livre étant inspiré de situations loufoques et de saynètes qui rendent les adultes parfois mals à l’aise, nous les parents, n’avons aucune difficulté à troquer Béatrice contre nos propres enfants à la lecture de certaines pages. Au cours de ma lecture, il n’était pas rare que j’assimile des moments cocasses à ma réalité ou encore que j’associe des répliques cinglantes à mes enfants qui ne donnent pas leur place non plus.

J’ai bien aimé les illustrations simplistes de Godin et l’idée maîtresse d’exprimer en image des mots d’enfants. L’ensemble reflète bien la vie au quotidien des parents en 2015-2016. Il est intéressant de pouvoir lire comment pensent les tout-petits et d’y associer des images comiques. C’est en quelque sorte le monde à l’envers. Il s’agit d’une lecture légère, agréable et assez rapide (environ 15 minutes pour en arriver à la dernière page!). Ça vaut aussi la peine d’aller survoler le site Internet de #bébéatrice, vous y trouverez des bloopers plus croustillants à vous mettre sous la dent.

45_01

J’ai moins aimé l’omniprésence du cellulaire dans les dessins, même si je sais pertinemment que c’est tout de même la réalité d’une majorité de famille. De plus, je trouve le prix un peu dispendieux (15,95 $) comparativement au temps que vous prendrez pour faire une lecture complète (64 pages). Mon côté environnementaliste me dit aussi que le format du bouquin est peut-être légèrement trop grand, mais c’est une question de goût.

Malgré tout, une BD rafraichissante où l’imaginaire d’une enfant âgée de 2 à 4 ans est au premier plan. #Bébéatrice s’exprime avec un humour et une répartie hors de l’ordinaire, telle la digne fille de son père. J’aurais apprécié un rassemblement de parents qui partagent diverses situations de leur quotidien pour agrémenter une telle idée. Ou simplement un plus grand nombre de répliques tordantes de mademoiselle Béatrice pour nous garder en haleine plus longtemps.

Je propose cette lecture à tous les parents qui, comme moi, recherchent les temps libres sur le shift de nuit de notre vie familiale beaucoup trop remplie. À tous ceux et celles qui aiment rire simplement de la vie et aussi aux gens qui n’ont pas d’enfant, vous serez maintenant en mesure de comprendre un peu de quoi sont faites nos journées.

Un peu de bonheur et de sourire dans notre quotidien, cela ne fait pas de mal à personne. Vous constaterez alors vous-même qu’une #bébéatrice Lepage sommeille possiblement en chacun de vos tout-petits.

BON À SAVOIR : J’ai reçu, et ce, tout à fait gratuitement un exemplaire du livre offert par les Éditions La Presse, mais mes articles ne sont pas commandités par cette compagnie. Mon opinion est donc sincère et vraie. 

Credit photo: Les Éditions La Presse

 

mm
Femme, amoureuse et extravertie, je suis l'heureuse maman de trois joyeux lurons qui font ma joie. Avec eux, je n’ai pas le temps de m’ennuyer - activités et magie sont constamment au rendez-vous. Fanatique de millions de projets en tous genres, j'adore les sports, les arts, le DIY, la réno/déco, ainsi que tout ce qui est esthétiquement beau (mais pas toujours fonctionnel comme dirait l'Homme de la maison !). Mes « dadas » sont : la lecture, surtout la Chick lit et les zoos - une chance que j'ai des enfants ! Collaboratrice depuis juillet 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.