Le sommeil

Le sommeil chez les tout-petits
par Mélanie T.

 La période du dodo est-elle un moment de casse-tête chez vous ? Vos enfants refusent-ils d’aller dormir ? Font-ils des crises de larmes interminables ? Votre bébé refuse-t-il de dormir ailleurs que dans vos bras ? Devez-vous utiliser une tonne de tactiques pour convaincre votre enfant de rester dans son lit ? Voyez-vous arriver l’heure du dodo avec appréhension ?

Je ne prétends pas détenir LA solution à ces problèmes, mais depuis que je suis maman, j’ai vécu quelques difficultés reliées au dodo avec mon p’tit coco et, un jour, j’ai découvert une personne qui a changé ma vie. Je sais bien que, avec Mamans avec opinions, on a l’habitude de vous faire découvrir de nouveaux produits, mais aujourd’hui, j’ai envie de vous faire connaître une personne : Brigitte Langevin. Non, elle ne m’a pas payée pour que je vous parle d’elle! Il s’agit d’une initiative personnelle parce que je trouve que les techniques et les conseils de madame Langevin en matière de sommeil chez les tout-petits devraient être connus de tous. Bien des nuits blanches et des cernes seraient évités !

Tranche de vie

Quand bébé est né, comme bien des parents, j’adorais l’endormir sur moi. Vous serez d’accord avec moi qu’il s’agit d’un moment tellement agréable que de rester collé-collé avec son
mini ! Lors de ses siestes, je l’endormais dans mes bras, puis après une quinzaine de minutes, je le déposais dans sa balançoire. Peu à peu, l’endormir pour ses siestes est devenu moins simple. Un jour, alors qu’il avait un peu plus de 2 mois, j’ai dû lui tapoter les fesses pour qu’il cesse de pleurer et réussisse à s’endormir. Puis, la fois d’après, il a fallu que je lui tapote les fesses ET que je le secoue doucement afin qu’il sombre dans le sommeil. Bien vite, bébé hurlait chaque fois que je tentais de l’endormir et, pour y parvenir, je me retrouvais à le secouer doucement, tapoter ses fesses avec une main, maintenir sa suce en place de l’autre, tenir sa couverture par-dessus sa tête (avec ma 3e main, tsé!), chantonner, tout en marchant de long en large dans la maison. Et, bien sûr, cet «agréable» rituel durait de plus en plus longtemps chaque fois ! Est-ce que certains d’entre vous se reconnaissent ici ?

Pour ma part, j’en ai eu assez le jour où bébé s’est réveillé au moment où je l’ai déposé dans sa balançoire, alors que je venais de passer 20 minutes à essayer de l’endormir. Qu’est-ce que j’ai fait ? Je l’ai laissé pleurer sa vie dans sa balançoire le temps d’attraper un petit livre que j’avais déjà lu en diagonale et de retrouver le chapitre qui m’intéressait.

Ce petit livre, c’est Le sommeil du nourrisson, de Brigitte Langevin. Dans ce livre, l’auteure explique la structure de sommeil des nourrissons et leurs besoins en sommeil, donne des conseils aux parents et, surtout, révèle la stratégie des 15 secondes. Une stratégie qui m’a permis de me réconcilier avec les siestes de mon fils.

La stratégie des 15 secondes

Le but

La stratégie des 15 secondes est la petite sœur du 5-10-15, que vous connaissez peut-être. La première s’adresse aux bébés de 8 semaines à 8‑9 mois, tandis que la deuxième peut être appliquée chez les enfants plus vieux. Les 2 techniques visent à apprendre au bébé à s’endormir seul, sans l’aide de papa, maman, sa suce, etc.

En gros, lorsque bébé s’endort avec de l’aide (ça, c’était moi) et qu’on le dépose dans son lit par la suite, il ne reconnaîtra plus ses conditions d’endormissement (mes bras) lors d’un micro-réveil et c’est à ce moment qu’il s’époumonera, jusqu’à ce qu’on recrée ces fameuses conditions d’endormissement (encore moi!). Remarquez que la condition d’endormissement peut être autre chose qu’un parent. Ce peut être, par exemple, la suce. Si bébé se réveille pendant la nuit et qu’il a échappé sa suce, il pleurera jusqu’à ce qu’on la lui redonne. Et le cycle recommencera encore et encore… Certains se reconnaissent ?

La technique

Je vous le dis tout de suite, pour appliquer la stratégie des 15 secondes, il faut être fait fort ! Car il s’agit d’aider bébé à s’apaiser, ce qui signifie qu’il y aura des pleurs entre les interventions.

Pour appliquer la technique, il vous faudra :

  • Une chaise, à côté du lit
  • Un chronomètre

D’abord, on couche bébé dans son lit et on s’installe sur la chaise. On évite de le regarder et on laisse pleurer notre trésor 15 secondes. Au bout de 15 secondes, on le prend et on attend qu’il se calme. Lorsque c’est fait, on le redépose dans son lit et on se rassoit. Quand il se remet à pleurer, on rajoute 15 secondes aux 15 secondes initiales (donc 30 secondes). Après ces 30 secondes, on reprend le même processus : prendre bébé, le calmer, le recoucher. Et on continue ainsi en ajoutant toujours 15 secondes supplémentaires jusqu’à ce que bébé s’endorme (on ne dépasse pas 5 minutes). On attendra donc 15 secondes, puis 30, 45, 60, 75, 90, etc.

Surtout, il ne faut pas flancher ni abandonner en cours de route ! Car la fois d’après, ce sera encore plus long. Donc, attendez d’être réellement prêt avant d’essayer la stratégie des 15 secondes.

480811909Pour en connaître plus sur la stratégie des 15 secondes (car je n’ai pas tout expliqué), je vous invite à visiter le site Internet de Brigitte Langevin.

Mes résultats

La première fois, mon p’tit coco s’est endormi après 2 minutes 45 secondes. La fois d’après, c’était déjà beaucoup mieux et, au bout de quelques jours, il s’endormait après avoir pleurniché quelques minutes seulement ! Wow ! Quel changement !

Qui est Brigitte Langevin ?

Conférencière renommée, Brigitte Langevin agit à titre de formatrice partout à travers la francophonie, au Canada et en Europe. Elle vient en aide aux parents soucieux d’améliorer le sommeil de leur enfant.

 Réputée pour son dynamisme, son humour, sa passion et ses capacités de vulgarisatrice en matière de sommeil, Brigitte emploie son expertise pour outiller les parents et les éducatrices de façon concrète et réaliste. Elle veut ainsi les accompagner pour leur démontrer que bien dormir, c’est à la portée de tous! Les nuits deviennent satisfaisantes et les journées agréables.

 Brigitte Langevin est une experte en éducation au sommeil chez les bébés et les enfants, mais aussi chez l’adolescent et l’adulte. Si votre enfant ou vous-même éprouvez des problèmes avec le sommeil (comme ceux mentionnés dans mon introduction), je vous conseille fortement de visiter son site Internet. Vous y trouverez une tonne d’informations intéressantes et pertinentes, comme entre autres :

  • Des mythes sur le sommeil des bébés
  • La façon de savoir si notre enfant dort suffisamment
  • L’importance de la sieste
  • Des témoignages
  • Une foire aux questions (avec réponses, bien entendu)

Les ouvrages

Brigitte Langevin est l’auteure de plusieurs livres. Voici quelques-uns de ces titres :

  • Le sommeil du nourrisson
  • Comment aider mon enfant à mieux dormir
  • Mieux dormir… j’en rêve !
  • La sieste chez l’enfant
  • Guide pratique des routines du lever et du coucher

Personnellement, chaque fois que j’apprends qu’une personne de mon entourage attend un bébé, je lui offre le livre Le sommeil du nourrisson. C’est, je crois, un incontournable que chaque nouveau parent devrait lire. De plus, à 15$, il est très abordable !

Les services

Vous avez parcouru le site Internet et lu les livres de madame Langevin, mais ce n’est pas assez ? Brigitte Langevin offre également :

  • Des conférences. Coût : 25$/personne ou 40$/couple. Durée : 1 h 30
  • Des webinaires, c’est-à-dire un séminaire d’information se déroulant en direct ou en différé sur Internet. Coût : 20$. Durée : 45 minutes
  • Des consultations téléphoniques. Coût : 75$. Durée : 30 à 45 minutes
  • Des consultations à domicile. Coût : 234,84$. Durée : 1 h 30 à 3 h (plus des frais de déplacements)

Personnellement, j’ai assisté à une conférence de madame Langevin et j’ai adoré l’expérience. La conférence se donne en petit groupe (nous étions une douzaine) et la conférencière prend le temps de répondre aux questions de chaque participant. Une ambiance intime qui nous permet de se rendre compte qu’on n’est pas les seuls à vivre des problèmes de dodo ! Pour connaître les dates et les lieux des conférences, référez-vous au site Internet.

En conclusion

J’espère que cet article vous aura éclairé si vous éprouvez des difficultés avec les dodos de votre tout-petit et qu’il vous aura apporté des pistes de solution.

Si j’ai créé chez vous un intérêt pour les livres de Brigitte Langevin, surveillez attentivement nos concours, car bientôt, nous ferons tirer certains de ses ouvrages !

D’ici là, je vous souhaite de bons dodos !

3 Commentaires

  1. Bonjour,
    Merci pour cet article… Je me reconnais complètement (ma fille a 4 mois et demi et ne s’endort qu’au bras, et les siestes sont de plus en plus courtes et de plus en plus dans les pleurs). J’ai une question concernant la méthode des 15 secondes: que faire si l’enfant ne dort toujours pas au bout de 5 minutes? Recommencer à 15/30/45/… secondes? Ou céder? Merci pour votre réponse.

    • Bonjour ! Pas toujours évident les dodos, n’est-ce pas ? Selon la méthode du 5-10-15, il faut continuer avec le maximum de temps, c’est-à-dire 5 minutes. On ne dépasse pas le 5 minutes. Donc on attend 5 minutes chaque fois. La clé, c’est de ne pas céder. Si on cède après 4 min 30, c’est comme si on disait à l’enfant qu’il n’a qu’à pleurer longtemps pour avoir ce qu’il veut. Perso, je ne suis pas spécialiste du sommeil, mais tu peux avoir plein d’info sur le site de Brigitte Langevin : https://brigittelangevin.com/ Conseils, trucs, webinaires… Bonne chance !

      Mélanie Trudeau

  2. Bonjour,

    Si bebe ne dort toujours pas au bout des 5 minutes doit on reprendre dès le début ou doit faire 5 minutes par 5 minutes ?

    Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici