Des mamans et des opinions

Mon opinion sur les opinions
par Catherine B.

Pour mon premier billet, j’ai décidé d’aller un peu dans une autre direction. Le blogue s’appelle Mamans avec opinions et, on le sait, les mamans en ont des opinions. Connaissez-vous le proverbe français «Les opinions, c’est comme un trou de **** (vous imaginez le mot qui va là), tout le monde en a un.» ?  À ça, j’ajouterais que ce n’est pas parce que tu en as un que tu es obligé de le partager avec tout le monde. Ceux qui me connaissent le savent, j’ai beaucoup d’opinions et je ne suis pas nécessairement très flexible (un léger euphémisme ici). En devenant maman, j’ai appris à m’adoucir, beaucoup. Comme plusieurs, j’avais le jugement facile par rapport aux autres parents : «En tout cas, les miens vont dire merci et c’est certain qu’ils ne feront pas de crise en public !»

Globalement c’est vrai, mes filles sont polies et ne font à peu près pas de crise en public. Je n’ai pas de meilleures compétences parentales que les autres, je suis juste chanceuse. Souvent ça part d’une bonne intention : vouloir aider. Des fois aussi, c’est juste parce que le monde aime ça juger les autres. À force de me faire dire : «Elle doit pleurer pour telle raison», «Elle a trop chaud», «Ça doit être un rot» ou que laisser dormir les enfants dans notre lit à l’occasion, c’est mal, j’en ai eu assez. Maintenant, avant de donner mon avis sur quelque chose, je me demande tout le temps si la personne souhaite l’entendre et surtout si ça va lui rendre service.

blog.prepscholar.comCrédit photo : blog.prepscholar.com

Alors laissez les mères qui n’allaitent pas donner le biberon. Vous souhaitez faire du co-dodo ? Fine!  Pour être une maman heureuse, tu as besoin de faire garder ton mini pour aller au spa régulièrement ? Go la grande, il mérite une maman détendue. Tu veux des enfants vraiment rapprochés ? Bien tu as mon admiration. Si à l’inverse tu ne veux pas d’enfants avec moins de 5 ans de différence, c’est parfait. Un seul enfant ? Le chanceux, il va tellement avoir de place dans ton cœur. Une famille nombreuse ? Chanceuse, il va tellement y avoir d’amour dans ta maison. Pas d’enfant du tout ? Bravo! Tu ne plies pas à la pression sociale. Mais laisse-moi faire tout ce que je peux pour réussir à allaiter ma petite dernière, tsé c’est ma dernière pis j’aimerais que ça marche. Laisse-moi l’emmener partout parce que j’aime ça la coller pis qu’elle sent bon. Laisse-moi la réveiller aux 4-5h même la nuit quand elle a 4 jours, elle est tellement petite et elle a besoin de boire souvent.  Moi je suis bien là-dedans et c’est pas ça qu’on veut des mamans heureuses ?

Souvent, on ne connait pas le fond de l’histoire non plus. Tout est une question d’équilibre, en public j’ai l’air de la mère qui cède tout à sa terrible two. À la maison, j’ai souvent eu droit à des crises d’une heure pour l’assiette-bleue-de-la-reine-des-neiges et là, je ne cède sous aucun prétexte. Ne me juge pas parce que ma grande a des vêtements mal agencés, j’ai abandonné cette bataille, nos matins s’en portent beaucoup mieux et on développe l’autonomie.  Ma fille a 2 tuques ? Bien oui, celle qu’elle voulait mettre n’est pas assez chaude, ça fait qu’on va mettre l’autre en dessous. Je lui apprends le compromis. Ma deuxième est une géante, rien de moins. Ce qui fait qu’à 18 mois, lorsqu’elle savait dire à peine 10 mots et qu’elle avait l’air d’une enfant de 3 ans, je sentais constamment le besoin de me justifier face à son âge et son niveau de langage, mais tsé elle est vraiment moteur en plus, on ne peut pas tout développer en même temps. Bon je recommence à me justifier.

amaeline.com

Crédit photo : amaeline.com

Alors je présente officiellement mes excuses les plus plates à toutes les mamans que j’ai jugées l’instant d’une seconde ou allègrement. Vous faites de votre mieux, j’en suis maintenant convaincue.

Mais ça, c’est juste mon opinion…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here