Camping à Sandbanks

Les étonnantes dunes de sable
Par Myriam

Plusieurs personnes de notre entourage étaient déjà allées visiter Sandbanks et nous recommandaient fortement cette destination vacances pour notre petite famille de quatre enfants.  En février, mon mari et moi avons effectué notre réservation dans un camping qui se trouvait à proximité d’une des plages, soit la plage Dunes Beaches qui donne sur West Lake.  Les autres plages donnent sur le Lac Ontario et se nomment Outlet Beach et Sandbanks.  Nous sommes partis vers l’Ontario au début du mois de juillet, par une belle journée ensoleillée.  De Laval, nous avions quatre heures de route à parcourir pour arriver dans le compté de Prince-Edward sans compter les petits arrêts pour nous dégourdir et nous restaurer.

Sandbanks1

Après un bel accueil au Sandbanks Beach Resort, notre camping, nous avons visité le « cottage » de 39 pieds (maison roulotte comportant deux chambres, dont une avec trois lits superposés).  Les lieux étaient propres, bien organisés et il en était de même pour le camping en entier.  Il y avait les commodités juste à côté de notre roulotte : buanderies, douches et toilettes, ainsi qu’une poubelle à compost et plusieurs contenants pour recycler.  Les propriétaires ont à cœur l’environnement!  Juste devant notre terrain muni d’une petite terrasse, d’une table à pique-nique, d’un BBQ, de plusieurs chaises, d’un espace pour le feu et d’une corde à linge, un petit parc a beaucoup amusé et diverti les enfants lors de la préparation des repas.

Sandbanks2

Au bord de l’eau, un hamac, des balancelles et des chaises longues nous permettaient de relaxer en admirant les dunes, de l’autre côté d’une jolie baie, là où se trouve la plage.  Des petits bateaux de plaisance étaient amarrés aux quais desquels les enfants se sont amusés à sauter, au retour d’une de nos journées dans les dunes.  Vraiment, tout était parfait, même la température!  Nous sommes restés trois nuits et les deux journées complètes dont nous avons disposé ont été magnifiques!  Ciel bleu sans nuages et température chaude sans être trop humide.

Sandbanks3

Notre première escapade à travers le sentier privé partant du terrain de camping et menant à la plage a été féérique.  Nous avons eu l’occasion de voir un pic mineur, un écureuil noir et un chevreuil, dans ce chemin, durant notre séjour.  Une belle végétation et de gros arbres nous entouraient et, à travers le feuillage, nous pouvions apercevoir les fameuses dunes, au loin, dunes qui m’apparaissaient plus énormes que ce que j’avais imaginé!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après à peine deux minutes de marche, nous arrivions sur une belle petite plage près de laquelle nous pouvions trouver un module de jeux, un casse-croûte et des toilettes publiques.  Les plages de Sandbanks ne sont pas surveillées, mais des bouées délimitent l’espace de baignade et les adultes avaient de l’eau à la taille, au point le plus creux.  Les enfants ont joué un peu, les pieds dans le West Lake, à essayer d’attraper des ménés, à ramasser de petits coquillages et à s’émerveiller parce que le sable était confortable, dans l’eau, presque sans cailloux, au bord et complètement dépourvu de ceux-ci, plus loin.

Sandbanks6

Malgré notre bonheur de voir nos quatre enfants s’amuser déjà là où ils allaient passer leurs prochaines journées, mon mari et moi les avons pressés à nous suivre pour explorer les dunes derrière lesquelles le soleil commençait déjà à se coucher.  Les pentes de sable descendaient très abruptement dans l’eau qui était longtemps peu profonde (elle arrivait aux chevilles sur plusieurs mètres) et nous avons vu les derniers baigneurs de l’endroit dévaler les dunes en courant et s’écraser, par accident, à plat ventre dans l’eau.  Grand moment de rigolade!

Cet endroit était véritablement encore mieux que dans notre imagination!  Nous avons tôt fait de retirer nos sandales, car nos pieds s’enfonçaient tellement qu’il était difficile d’évoluer dans le sable, les pieds chaussés.  Juste sa texture nous faisait nous extasier.  Du sable pâle, fin, doux, chaud et épais sous nos pieds…  Le rêve!  Lorsque nous avons atteint le sommet des premières dunes, nous sommes restés sans mots.  D’autres dunes encore plus hautes se dressaient devant nous, presque nonchalantes, semblant dire devant notre air ébahi : « Quoi?  Vous n’avez jamais vu ça? »  Les enfants ont couru jusqu’au sommet de la plus haute dune et, permettez-moi l’expression, mais on « capotait » de les voir si petits dans une si grande étendue de sable.  Lorsqu’ils ont dévalé la pente en courant à toutes vitesses et en riant aux éclats, nous avons usé de notre remarquable vocabulaire pour nous exclamer à répétition dans notre français le plus parfait : « Ayoye, cé donc ben cool!! »  Bien sûr, il fallait l’essayer, nous aussi!  Ce fut presque à reculon que nous sommes revenus au camping.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après le feu de camp, nous sommes tous allés nous coucher, mais le plus jeune qui n’a pas encore deux ans, non habitué aux lieux, a passé une mauvaise nuit, dans son parc installé dans le salon.  Réveillés très tôt, nous avions déjà déjeuné, les trois plus vieux et moi, alors nous avons laissé papa s’occuper du cadet et nous sommes partis redécouvrir les dunes dans le jour qui se levait.  Il devait être dans les alentours de huit heures lorsque nous sommes arrivés sur la plage, dont le sable avait été retourné en entier, prêt pour une nouvelle journée.  Destination, les dunes désertes!  Et quelle sensation ce fut de se retrouver là, tous les quatre, presque comme des intrus.

Nous étions complètement seuls, au milieu des dunes qui nous paraissaient inexplorées, dans le silence du petit matin.  Les traces de pas des humains avaient été effacées par le vent, durant la nuit…  Nous étions les premières personnes de la journée à avancer dans le sable, mais certes pas les premières créatures.  Des empreintes de minuscules pattes sillonnaient la surface du sable et nous ignorions complètement de quelles bestioles il pouvait s’agir.  À nous les montagnes de sable!  Quel début de journée mémorable…

Nous avons marché très loin en ponctuant notre escapade de séances photo de paysages et de portraits, puis nous sommes revenus en marchant dans l’eau jusqu’à la plage où chéri et fiston nous avaient rejoints.  Nous avons passé la journée à jouer dans le lac, à attraper des poissons, à faire des châteaux et à nous détendre dans le sable doux.

Sandbanks12

Le lendemain matin, nous avons voulu marcher dans les sentiers, au pied des dunes, mais notre parcours fut court, car j’ai brisé ma sandale et notre troisième était fatigué de marcher.  Dommage parce que les sentiers étaient beaux et j’aurais aimé continuer à explorer le terrain.  Une autre fois, peut-être…

Après le dîner, nous avons voulu voir les autres plages, celles donnant sur le lac Ontario, mais ce n’était pas comparable, du moins, pas aux endroits précis où nous sommes allés.  Dunes moins imposantes, sable rempli de coquillages concassés (mes enfants se sont coupés aux doigts en creusant dans le sable et aux pieds en marchant) et de galets (que je m’amusais à empiler devant ma serviette sur laquelle je m’étais étendue, parce que me baigner à cet endroit ne m’attirait pas : roches, coquillages brisés et algues jonchaient le bord de l’eau.)  Nous ne sommes pas restés longtemps, car nous préférions notre petit paradis caché de l’autre côté des dunes, cet endroit moins fréquenté et plus époustouflant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les vacances ont été beaucoup trop courtes à notre goût.  Trois dodos, ce n’est pas suffisant!  C’est certainement un endroit où nous allons retourner et j’espère que vous aurez l’occasion de marcher un jour à travers cette plus grande formation de dunes formant un cordon littéral dans le monde.

Pour découvrir d’autres destinations voyage, faire une sortie en famille, allez manger une bonne crème glacée, etc., je vous invite à consulter l’infographie développée Anugo.ca, mon répertoire par excellence lorsque je souhaite partir à l’aventure et me laisser inspirer.

Anugo_coupdecoeurete1900

Crédit photo : Google map (photo 1) Mamans avec opinions (photos 2 à 14)

mm

Tous les articles avec la mention “MAO” comme auteur(e) proviennent d’auteur(e) s anonymes et/ou d’anciens collaborateurs.

6 Commentaires

  1. Wow!! J’ai l’impression d’avoir dévalé les dunes avec vous!!! Un très beau coin de paradis!!! Merci pour le beau récit!!

  2. J’ai bien aimé cet article. J’aimerais savoir le nom du camping ou tu es allé car tu m’as donné le goût d’y aller cet été avec ma petite-fille. Merci!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here