Virée dans les Adirondacks

Ou partir à l’aventure en amoureux
Par Marie-Joëlle

Mon amoureux et moi adorons nous offrir de courtes escapades en amoureux.  Puisque nous avons un campeur et que nous dormons rarement dans des campings, cela n’est jamais bien dispendieux.  Deux ou trois jours sur la route à chasser les aubaines et le dépaysement, ça rapproche le couple!  Habituellement, nous nous offrons cette folie une fois par mois dès l’arrivée du beau temps.  Mais cette année, étant pris dans les préparatifs de notre mariage, nos boulots avec des horaires distincts et mon retour aux études, nous n’avons pas eu le temps de nous retrouver.  C’est donc sur un coup de tête que nous avons pris la route cette semaine, direction Lake George, aux États-Unis.  Tellement sur un coup de tête que notre campeur n’était pas du tout prêt et nous avons dû emprunter la fourgonnette de mes beaux-parents et y installer un lit à l’arrière.

Pourquoi le Lake George?  Pour y visiter le Great Escape, l’un des parcs d’attractions appartenant à Six Flags.  Cette année, nous nous sommes gâtés et avons acheté des passes pour La Ronde.  Ces passes donnent accès à tous les parcs dont Six Flags est propriétaire.  Nous avons donc vérifié, sur leur site internet, lequel des parcs était le plus proche : let’s go!  On part pour New York!  Aussitôt que je suis rentrée du travail, nous avons sauté dans la fourgonnette qui sera notre maison pour les trois prochains jours.  À peine quatre heures plus tard et nous étions arrivés au bout du Lac, qui s’étend quand même sur 51.8 km.

La ville de Lake George est similaire à de nombreuses villes touristiques avec ses boutiques, restaurants, magasins de bonbons, arcades et carrousel.  Nous sommes donc allés à l’extérieur de la ville nous trouver un endroit plus calme afin d’y passer la nuit.  Puisqu’il était tard, nous n’étions pas difficiles.  Nous nous sommes stationnés dans une aire de repos en amont de l’autoroute.  Ce qui est drôle lorsque nous choisissons nos bivouacs de nuit, c’est la surprise de découvrir l’endroit au matin.  J’adore ce sentiment, surtout quand il est accompagné de ce moment où j’ouvre les yeux et que je ne me souviens pas du tout où je suis!  Ce matin-là, nous fûmes chanceux, l’endroit était superbe!  Nous avons eu la chance d’assister au lever du soleil au-dessus des Adirondacks.

Adirondaks 080

Après un bon déjeuner américain, à 50% de rabais puisque c’était lundi, nous sommes partis au Great Escape.  En arrivant tôt, nous avons été parmi les premiers à entrer sur le site.  Vite, nous avons répertorié les manèges qui en valaient la peine.  Il faut dire que nous aimons les sensations fortes et que tant qu’à être dans un parc d’attractions sans enfants, nous voulions nous payer la traite!  Premier manège, une montagne russe nommée le Steamin’ Demon.  Ce manège offre aussi la technologie ‘’Nouvelle Revolution’’ qui consiste à un casque sans fil avec lequel on peut voir un vidéo qui nous guide dans un monde virtuel, tout comme le Goliath à La Ronde.  Malheureusement, les casques n’étaient pas disponibles cette journée.  Après un tour un peu décevant, je dois l’avouer, nous avons quand même eu une petite émotion forte au moment de sortir du manège; les ceintures du dernier wagon, où nous étions assis, ne se détachaient pas!  Par chance, en moins de 10 minutes, les réparateurs étaient sur place et nous ont délivrés!  Puisqu’il n’y avait toujours pas foule, nous avons pu, en moins de 2 heures, faire tous les gros manèges.  Étant allée deux fois à La Ronde cet été, je dois avouer que les manèges m’ont un peu déçue.  Je conseille ce parc aux familles plutôt qu’aux adultes.  Il est vraiment bien fait pour les enfants.

À midi moins quart, nous sommes revenus à la voiture afin de nous préparer un lunch et enfiler nos maillots pour tester le parc aquatique qui ouvre à midi.  Au moment où l’on terminait notre sandwich, un orage a éclaté et nous avons vu le parc se vider telle une fourmilière!  Nous avons hésité entre attendre que l’orage passe ou bien partir faire un tour des micro-brasseries et distilleries de la région….  La dernière option l’a emporté!

Adirondaks 086

Premier arrêt, Springbrook Hollow farm distillery, une jolie ferme qui opère depuis deux ans.  Au menu des dégustations : un limoncello, un orangecello, deux whiskys, un aux pommes et l’autre au sirop d’érable et pour finir un gin.  Le tout était délicieux bien que nous ayons eu un faible pour le gin!  À la boutique de la Copper’s Cave Ale company, nous avons acheté 2 sodas pour rapporter come souvenirs aux enfants.  Une ‘’Root beer’’ et une ‘’Butter beer’’ comme celle que boit Harry Potter!  Après ces visites, puisqu’il était encore tôt, nous hésitions sur le chemin à suivre.  Le Vermont nous tentait autant que le Lac Placid…  Nous avons donc joué à pile ou face et c’est le caribou qui a choisi de nous envoyer au Lac Placid!

C’était la deuxième fois que je visitais cet ancien village olympique.  La route principale y est magnifique avec, encore une fois, des boutiques et des cafés.  Presque chaque boutique est consacrée aux produits de sports et puisqu’il y avait un IronMan qui s’y préparait, même les églises offraient des messes et des bénédictions pour les sportifs!  Après avoir fait le tour du village, nous sommes partis au village voisin, Saranac Lake, afin de nous trouver un endroit pour souper.  C’était la première fois que nous y allions et nous avons trouvé les lacs ( Upper, Middle et Lower) Saranac tout simplement magnifiques!  Avant le souper, nous nous sommes arrêtés dans un parc pour marcher et prendre un apéro sur le bord d’une marina.  Une affiche indiquait qu’il est interdit de se stationner plus de 24h.  Nous nous sommes donc dit que nous pouvions y rester pour la nuit puisque cela ferait moins de 12h!  C’est donc après un délicieux souper dans un restaurant chinois, que nous sommes venus nous installer pour passer une paisible nuit sur le bord du Lac.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le lendemain, nous avons tranquillement repris le chemin de la maison en passant par des routes longeant de magnifiques lacs et marécages.  En plein milieu du bois, nous nous sommes arrêtés dans un centre d’interprétation de la nature immense et fort intéressant.  Nous nous sommes promis d’y revenir avec les enfants afin de parcourir certains sentiers.  Sur place, une charmante dame âgée nous a fait visiter sa serre de papillons où nous avons eu la chance de voir un papillon lune ainsi que 2 de ses chenilles.  La dame était étonnée par ce papillon, car habituellement il n’y en a plus à ce temps-ci de l’année.  Le papillon sort de son cocon à la mi-mai et pond des œufs qui se transforment en chenilles.  Les chenilles passent l’été à manger, car une fois métamorphosées, elles ne mangent plus.  À la fin de l’été, la chenille se tisse un cocon et c’est sous la forme de chrysalide qu’elle hiberne jusqu’au printemps.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De tout le voyage, c’est la race aviaire qui a le plus croisé notre route.  À peine sortie de la maison, j’ai vu un urubu qui se reposait sur le gazon et j’ai pu observer sa tête toute rouge sans plumes.  Ensuite une fois les douanes passées, j’ai vu un grand héron traverser la route.  En sortant de la distillerie, j’ai vu un grand pic qui picossait un arbre.  Tant au Great Escape qu’à la marina, j’ai vu plein d’outardes qui mangeaient de l’herbe et sur le chemin du retour, j’ai vu un pygargue à tête blanche dans un arbre qui guettait le poisson et un couple de plongeons huards sur un lac.

Bref, ce fut trois jours magnifiques et ressourçants.  J’ai bien hâte d’y amener la famille au complet!

Crédit photos: Mamans avec opinions

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.