Voyager avec bébé. Possible ?

Mission impossible !

Le Sud, les vacances, le soleil, la lecture et relaxer… avec bébé est-ce possible!?

Si on est préparé et motivé, je vous dis oui à coup sûr.

Je m’étais toujours dit que ce serait si agréable de voyager lorsque j’aurais mon premier enfant. Après tout, ça ne coûte pas plus cher, nous n’avons pas besoin de gardienne pour une semaine et nous pourrons relaxer en réservant un voyage tout compris!

Eh bien… j’avais raison!

voyager

Mon voyage à Cuba… avec bébé

Je me suis décidée à la fin de l’été, alors que mon fils était âgé de 3 mois, à réserver un voyage à Cuba pour la fin novembre (il aurait à ce moment 6 mois).

Enceinte, je pensais déjà à faire un voyage familial durant l’été pour célébrer les anniversaires du tiers de notre famille (les cancers). J’hésitais, car ne connaissant pas à l’avance le tempérament de mon petit à venir et y voyant plus d’inconvénients que de positifs, je me suis dit qu’il valait mieux attendre de lui voir la « bette ».

Je n’ai pas regretté cette décision puisque plusieurs désagréments ont fait que je n’aurais probablement pas passé un séjour très reposant. Allant du début d’allaitement difficile au fait que garçon ne dormait jamais aussi bien et aussi longtemps que lorsqu’il était dans les bras réconfortants de maman, il valût mieux attendre.

En grandissant, la routine s’est installée et nous avons appris à connaître ce charmant petit garçon. C’est à partir de ce moment que l’on s’est dit : Cuba? Pourquoi pas!

Après les traditionnels : « Chanceux, vous allez en voyage! » venaient rapidement les « Vous êtes bien courageux de partir avec un bébé en avion ».

Je ne peux pas dire que voyager avec un enfant soit facile et reposant ni que cela ne demande pas d’organisation et de préparation à l’avance. Toutefois, il y a des solutions pour se faciliter la vie et ainsi profiter de vos vacances.

Pour ma part, j’ai eu la chance d’être accompagnée de mes parents en plus de mon conjoint alors en partant cela fait 8 bras pour un bébé!

Outre cela, j’ai amené 3 articles à mon avis essentiels pour bien profiter de notre séjour et assurer le confort de fiston :

  • Petite poussette pratique et facilement repliable : cela évite d’abimer votre belle poussette 3 roues qui pèse 20 livres! Si vous avez un bébé plus « colleux », privilégier le porte-bébé. Amener les deux si vous le pouvez! (pour ma part, la poussette servait principalement à trimballer tous les effets de fiston)
  • Tente avec matelas soufflé pour les siestes et la nuit, si vous ne pouvez avoir un lit de bébé (petit conseil : pratiquez-vous à la monter et la replier avant de partir…cela évite des bris, la perte de la patience et la désorganisation!!)
  • Bouée gonflable pour la piscine et jouets de sable selon l’âge de l’enfant

Ces trois articles m’ont servi tout au long du voyage et ont fait en sorte que mon fils arrivait à dormir, peu importe où l’on était (piscine, plage, promenade), et qu’il pouvait se baigner et se promener sans qu’on l’ait toujours dans les bras.

voyage

Voyager avec bébé implique que vous allez revoir vos priorités surtout si vous partez seulement avec votre conjoint(e). Les valises contiendront plus d’effets de bébé que ce que vous et votre partenaire pouvez amener en vêtements, mais dites-vous que si bébé est bien, les parents le seront tout autant!

Sans le savoir, voyager avec un enfant de 6 mois était parfait pour moi puisque sa routine était bien établie, il faisait ses nuits, mangeait à des heures régulières, se tenait assis et nous pouvions lui appliquer une protection solaire[1].

Les seuls éléments que j’ai dû apporter de plus sont le lait en préparation et des purées, contrairement au voyage avec un bébé plus jeune qui est allaité seulement.

Le plus gros stress reste l’avion. On ne peut rien y faire si bébé pleure, car ses oreilles bloquent à cause de la pression.  Toutefois, il est possible de faciliter son confort et le distraire.

C’est le moment de s’asseoir tous ensemble, si vous êtes un groupe, pour « changer le mal de place ». Fiston aimait bien regarder par le hublot et se promener dans l’allée.  Être assis sur une personne différente lui changeait les idées. J’ai acheté quelques jouets pour créer l’attrait de la nouveauté (sans pile ni bruits trop agressants pour les autres passagers). Faites-le boire, manger ou téter sa suce pendant le décollage et l’atterrissage pour l’aider à débloquer ses oreilles.

Si vous le pouvez, réserver le vol en fonction de l’horaire de votre enfant. Pour ma part, j’ai privilégié un vol de jour afin d’éviter d’être pris à l’hôtel sans chambre lors de la journée de retour.

 Conseils pour voyager avec un bébé

  • Prendre un tout compris si vous ne voulez pas passer vos vacances à vous promener
  • Petit complexe, car les allers-retours à la chambre sont fréquents
  • Hôtel à proximité de l’aéroport (après le trajet à l’aéroport, l’attente et le vol, il est préférable d’éviter un long trajet en autobus pour votre mini déjà épuisé)
  • S’informer sur sa destination (maladies, vaccins suggérés, qualité des soins médicaux)
  • Endroit adapté pour les enfants (lit de bébé, chaise haute, activités)
  • Informez-vous auprès des compagnies aériennes sur leurs modalités de vols lorsqu’on voyage avec bébé (bagage en surplus, accommodements, etc.)

Informez-vous auprès de l’hôtel pour les services (lit de bébé, chaise haute, chambre au rez-de-chaussée)

[1] Les produits pharmaceutiques tels que la crème solaire ne peuvent être utilisés sur les enfants avant l’âge de 6 mois.

voyageravecbebe3

En prenant le temps de s’informer et de s’équiper, votre voyage fera partie des souvenirs mémorables que vous voudrez perpétuer!

Buen viaje!

Crédit photo : Andréanne pour Mamans avec opinions

mm
Je raffole des blogues pour mamans depuis que je suis « tombée en congé de maternité ». La découverte « des internet » s’est faite au gré de la découverte du petit garçon que je couvais tendrement. Eh oui, je suis l’heureuse nouvelle maman d’un petit garçon depuis le mois de mai. Pour moi, il s’agit d’un long apprentissage qui se vit au jour le jour. Je découvre les joies de la vie de maman comme les petits tourments accompagnés de mon acolyte, mon conjoint des 4 dernières années. Collaboratrice depuis septembre 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.