Marie-Mai: la vraie Schtroumpfette !

Rencontre avec une femme incroyable !

Par un beau samedi matin d’avril, j’ai rechaussé mes vieilles bottines d’ancienne groupie finie et j’ai amené toute ma petite famille pour une sortie spéciale : assister à l’avant-première du nouveau film Les Schtroumpfs : le village perdu. Laissez-moi vous dire que la marmaille était plus qu’excitée de se rendre au cinéma tout de suite après le déjeuner (de 1) et de voir la belle Marie-Mai qui est de retour pour une troisième fois dans la peau de la Schtroumpfette (de 2). Première apparition publique officielle pour la nouvelle maman, elle était plus que rayonnante dans sa robe à volants colorée.

Marie-Mai

C’était ma première vraie entrevue à vie, avec Marie-Mai en plus! Même si ce n’était que deux petites questions, j’ai fait mes devoirs. J’avais préalablement fait quelques recherches sur le net afin de savoir quelles questions lui avaient déjà été posées précédemment. Elle en est quand même à sa troisième expérience en tant que Schtroumpfette, et je ne voulais pas vous transmettre des réponses remâchées…

Après une attente insoutenable pour les plus petits, un maquillage à la Schtroumpf offert gratuitement pour les enfants, elle est arrivée sur le tapis bleu, avec quelques minutes de retard sur le planning. Aaaaaaaaah! Nos vedettes! (LOL) Une Marie-Mai souriante, dynamique, sympathique, chaleureuse, magnifique, sans faux pas. Une maman fière et épanouie. Une personne intègre et extrêmement généreuse. Je l’aimais déjà avant, je l’adore maintenant, un excellent modèle pour nos jeunes, une source d’inspiration.

À cet instant, tout va si vite, brouhaha dans le hall, les portes s’ouvrent afin que les spectateurs se dirigent vers les salles de cinéma. Marie-Mai enfile entrevue télé en direct, photos, retouches, spray net à gauche, entrevue médias populaires, selfie avec les fans, spray net à droite, mini-séance de dédicaces à la volée, encore de la télé, entrevue, entrevue, petite gorgée d’eau, entrevue, entrevue et moi (youppi!).

Le temps presse, Marie-Mai est attendue, le film prévu pour 10h30 tarde un peu et rien ne sera projeté tant et aussi longtemps que la tête d’affiche n’aura pas introduit le tout. Vite! Une seule seconde s’écoule, Marie-Mai me met à l’aise sans attendre. Sortie de ma zone de confort habituelle, j’enchaîne avec mes questions, le temps est compté :

Pour ta troisième présence dans la peau de la Schtroumpfette, y a-t-il des anecdotes, des potins, des faits cocasses ou des secrets que tu pourrais dévoiler aux lectrices de Mamans avec opinions qui tournent autour du film et de ton expérience de doublage?

Oh my god ! En fait, ce qui est quand même assez particulier c’est que lorsque j’ai commencé le doublage du film, j’étais enceinte de 9 mois. J’arrivais vers la fin, j’étais énorme, c’était compliqué de faire du doublage, je n’avais plus de souffle et j’ai terminé le doublage après la naissance de Gigi. Encore d’autres changements… Je n’avais plus de support et c’était vraiment beaucoup de travail, mais j’ai l’impression que ce film-là m’a accompagnée dans plein de moments de ma grossesse et ça me rend bien fière. C’est sûr et certain que ce sera le premier film que je vais montrer à ma fille dans quelques années.

Comme la majorité des petits bonhommes bleus sont associés à une caractéristique dominante qui les définit bien, nous aimerions savoir, outre la Schtroumpfette, à quel Schtroumpf tu t’identifies le plus et pourquoi?

(Rire) Ça dépend à quel moment de la journée: le matin, je ressemble au Schtroumpf grognon; par moment, je ressemble au Schtroumpf maladroit… Mais en vérité, le schtroumpf qui me ressemble le plus est vraiment la Schtroumpfette. Pour vrai. Je sais que c’est cliché, mais elle me ressemble tellement. C’est moi: c’est une fille qui est entourée de garçons tout le temps. Elle n’a pas le choix de prendre sa place, elle n’a pas peur de prendre sa place, donc moi c’est sûr que ça me parle beaucoup et que ça me rend bien fière. »

On se salue, une petite photo, clic! Je me dirige d’un bon pas vers la salle pour y rejoindre mon conjoint et mes enfants qui ne se peuvent plus d’attendre. Quelques minutes passent et Marie-Mai apparaît dans la salle sous les cris de la foule enjouée. Comme elle ne veut oublier personne sur son passage, elle prend le micro et fait le tour de la grande salle de cinéma pour faire des câlins à ses fans, d’autres photos, selfies, etc. Il est maintenant temps de dévoiler le film. Les enfants sont quelque peu impatients, et sans plus attendre, les lumières se tamisent et laissent place au spectacle. Contents de voir enfin le grand écran s’illuminer, les jeunes garderont longtemps le souvenir de cette belle matinée, et surtout des images plein la tête d’un merveilleux film extrêmement divertissant, captivant, rempli d’émotions. Il ne faut tout de même pas oublier qu’ils ont eu la chance de rencontrer une super vedette d’ici: Marie-Mai, qui est tout à fait géniale!

Faits saillants dans la salle : durant le film, mon fils a réussi à briser pas moins de trois paires de lunettes 3D sans les avoir plus de 10 secondes sur le nez, les éclats de rire ont fusé de partout, un enfant a aussi pleuré à chaudes larmes, ma grande fille, sentimentale, a versé quelques larmes pendant que moi j’avais une poussière dans l’œil… Mon conjoint et moi nous nous sommes regardés simultanément en découvrant un nouveau Schtroumpf qui nous rappelait trop notre cocotte de 5 ans, assez excitée et très extravertie : le Schtroumpf Épanouie. Une copie conforme, quoi. La salle était remplie à craquer et je n’ai entendu que de bons commentaires à ma sortie. Ça augure bien pour la suite.

Les Schtroumpfs ont bercé mon enfance et, même au secondaire, sur l’heure du midi, on écoutait religieusement les épisodes à la maison. Que de souvenirs pour moi que d’ainsi partager ces personnages populaires de ma génération avec mes enfants et voir qu’ils en raffolent tout autant.

PSSSSSSTTTTT! En attendant mon tour pour l’interview, je me suis permis d’écouter quelques discussions entre Marie-Mai et d’autres journalistes (pas que je me qualifie comme une des leurs mais pour cette journée-là, pourquoi pas!) et j’aimerais vous en partager quelques bribes.

Saviez-vous que Marie-Mai a dû décliner l’offre du doublage de la Reine des Neiges, faute de temps et ayant un horaire surchargé? Après avoir constaté l’engouement du phénomène, elle a vraiment regretté sa décision… J’étais surprise de l’apprendre, voire un peu déçue et je suis certaine qu’elle aurait fait autant fureur ou même plus, moi qui connais toutes les chansons de ce film par cœur.

Elle a aussi parlé un tantinet de sa vie de nouvelle maman, mentionné comment sa fille était un super bébé, qu’elle la voyait grandir de jour en jour et qu’elle en profitait pleinement avant son retour dans son rôle de coach à La voix junior. Elle a même profité de certaines entrevues pour montrer quelques photos de sa fille à partir de son cellulaire. Que de générosité. J’apprenais également qu’avant de commencer son contrat pour La Voix, Marie-Mai prendra le temps de retourner en vacances à Nashville avec sa petite famille, ville où a été conçue la petite Gisèle. De beaux souvenirs en famille à prévoir.

Elle a aussi mentionné, tout juste avant son départ, qu’elle devait partir car «son chest allait exploser!»,  faisant ainsi référence à son allaitement avec son poupon. C’est génial de voir qu’en réalité, elle est comme vous et moi et ne fait pas exception à la règle. Qu’elle est soumise aux mêmes problématiques que les mamans et autres superwomans que je connais. J’ai trouvé cette remarque très amusante, même si les plus jeunes ne comprenaient pas trop ce qui se passait, LOL. Bienvenue dans la réalité des parents d’aujourd’hui, un jour vous comprendrez tout, ou presque!

Bon visionnement!

Crédit photo : Marie-Christine Jalbert pour Mamans avec opinions

BON À SAVOIR: J’ai reçu, et ce tout à fait gratuitement, des billets pour assister au visionnement spécial du film Les Schtroumpfs : le village perdu, mais mes articles ne sont pas commandités par cette entreprise.  Mon opinion est donc sincère et vraie.

mm
Femme, amoureuse et extravertie, je suis l'heureuse maman de trois joyeux lurons qui font ma joie. Avec eux, je n’ai pas le temps de m’ennuyer - activités et magie sont constamment au rendez-vous. Fanatique de millions de projets en tous genres, j'adore les sports, les arts, le DIY, la réno/déco, ainsi que tout ce qui est esthétiquement beau (mais pas toujours fonctionnel comme dirait l'Homme de la maison !). Mes « dadas » sont : la lecture, surtout la Chick lit et les zoos - une chance que j'ai des enfants ! Collaboratrice depuis juillet 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here