En surplus de poids ? Et puis ?

Aujourd’hui, le Journal a fait une grave erreur: il a laissé une chroniqueuse/blogueuse publier un texte INUTILE- s’attaquer aux gens en surplus de poids avec autant de détachement est assez traumatisant…

À toutes les Sophie du jour, j’aimerais vous rappeler que l’obésité est une condition. C’est rarement un CHOIX. Et ce n’est pas ce qui te définira en tant que personne – ça, je peux te l’assurer. Tu peux avoir un excès de poids et être une vraie soie: un modèle de gentillesse, d’élégance et de délicatesse. Et le contraire est aussi vrai. Tu peux avoir un corps de déesse et être une vraie sotte dépourvue d’empathie. Ton corps, sa forme ou sa fermeté, ne fera jamais de toi un « modèle » d’acceptation de soi. Nombreuses sont les femmes, avec une IMC parfaite, insatisfaites de leur image, et pourtant…

poids
Crédit photo: www.lanebryant.com

Lorsque tu écris: « …une femme au corps difforme est une femme au corps difforme. Une femme obèse morbide est une femme obèse morbide. Ce n’est pas une femme « taille plus ».

J’aimerais te répondre ceci: Pourquoi vouloir mettre une étiquette sur cette condition ? Qu’elle soit difforme, obèse ou taille plus, je peux t’assurer qu’elle connait sa condition, et sa réalité – lorsque je me regarde dans le miroir, mon cerveau me renvoie mon image – à moins de vivre avec une maladie mentale ou de prendre de la drogue, c’est vraiment MON image qu’il me renvoie. Et sache que je suis consciente de l’image que je projette – ce n’est pas une surprise.

Est-ce que j’aime toutes les parties de mon corps ? Il est évident que non. Et je suis certaine que c’est également ton cas. Tu as beau avoir une IMC « parfaite », ou du moins, d’en avoir l’air, ça ne fait pas de toi un modèle pour autant. Le poids ne pourra jamais définir la qualité de la personne que tu es ou deviendra. Le poids n’est qu’un élément parmi tant d’autres.

Un surplus de poids n’empêchera jamais son hôte de trouver le remède à une maladie, de venir en aide à des enfants, de faire traverser une vieille dame…

Lorsque tu écris: « Ce n’est pas un modèle d’acceptation de soi : elle a un sérieux problème de santé et ne peut en aucun cas être considérée comme un modèle. »

J’aimerais te répondre ceci: Pourquoi ne pourrait-elle pas ? Pourquoi ? Avoir un surplus de poids ne fait pas d’elle une mauvaise personne pour autant. Elle a, elle aussi, des qualités, des douances, des aspirations, des…

Lorsque tu écris: « Ce que je vois, c’est le corps d’une femme déformé et en mauvaise santé qui a besoin d’aide médicale. »

J’aimerais te répondre ceci: Regarde encore… Tu ne t’es contenté que de regarder l’enveloppe corporelle de la personne. Mais au-delà de cela, il y a de bien belles choses.

Moi, je vois le corps d’une femme bien en chair qui vient de trébucher – j’aurais juste le goût de lui demander si elle va bien et de l’aider à se relever. Mais au-delà du préjugé, sache que cette femme a peut-être une condition particulière que tu ignores: elle a peut-être une maladie, elle a peut-être reçu une éducation qui lui a fait faire de mauvais choix, elle est peut-être un peu trop gourmande, elle aime peut-être profiter des plaisirs de la vie, elle…

Peu importe sa condition, une seule chose demeure: ce n’est PAS à toi de la juger et de décider. Tu aurais pu te servir de ta tribune pour essayer de l’aider, pour livrer un message de courage et de persévérance à tous les « GROS » qui, comme moi, font leur possible pour être en santé. Tu… Mais tu en as décidé autrement.

À la question:« Miroir, qui est la plus belle? »

J’aimerais te répondre ceci: Certainement pas toi! Et ce n’est pas à cause de ton physique…

P.S. Si votre « condition » vous convient, ne laissez personne vous atteindre. Vous valez bien plus que Pierre-Jean-Jacques.

 

mm
Je suis Mélanie Little, la personne (depuis 1982), la mère (depuis 2008), l'épouse (depuis 1999) et la fondatrice/rédactrice en chef de Mamans avec opinions (depuis 2015) - celle à l'origine de ce beau projet. Éducatrice spécialisée de formation, j'ai une attirance pour tout ce qui touche, de près ou de loin, à la communication, à l'écoute et à la relation d'aide. Je suis celle que vous risquez de voir prendre la parole lorsque vient le temps de défendre une injustice ou de soutenir une cause. Mais je suis également celle qui aime papoter, lire, écrire et jouer à des jeux de société. Simple, accessible et très sociable, j'entre facilement en interaction avec "les autres".

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here