Vertdure s’occupe de ma pelouse cet été !

Est-ce le début d’une longue histoire d’amitié  ?!

Cette année, c’est fou ! Vous êtes nombreux à me parler de ma pelouse… Vous êtes nombreux à vouloir savoir où j’en suis avec Vertdure… Vous êtes nombreux à vouloir (enfin) voir l’état de ma pelouse. Et je dois avouer que c’est plutôt cocasse comme situation – je n’aurais jamais pensé parler autant de mon gazon avec vous. 🙂 Mais chose promise, chose due : chère communauté, j’aimerais vous présenter ma charmante pelouse. Pelouse, voici ma superbe communauté. Hahaha!

Vertdure
Crédit photo: Mélanie Little

Maintenant que les présentations sont officielles, laissez-moi vous parler de mes « mésaventures » des dernières semaines, car des mésaventures, il y en a eu quelques-unes depuis mon dernier article. Mais cette fois, Vertdure n’a rien à se reprocher. Son service a été IM-PEC-CA-BLE – je n’ai vraiment rien à en redire. 😉

Crédit photo: Mélanie Little

1. La fois où l’eau a décidé de partir en voyage !

Premièrement, vous devez savoir que j’habite près de la Rivière-des-Mille-Îles. Quand je dis que « j’habite près », je n’exagère pas du tout: je sors de chez moi, je fais quelques pas et je touche littéralement à l’eau de la rivière. Vous voyez le genre ?! J’habite très près (peut-être trop près ?) d’un cours d’eau. En mai dernier, Mère nature a décidé de sortir de son lit, de faire ses valises et de partir à l’aventure – mais quelle mauvaise idée. Résultat: il y a eu de nombreuses inondations – beaucoup trop selon moi. La situation est vite devenue préoccupante. Les employés de la ville, les pompiers, la police et même l’armée ont été dépêchés sur les lieux pour venir en aide à la population – merci beaucoup en passant !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme la rivière est l’une de mes principales voisines, mon terrain n’a pas été épargné, mais heureusement, notre maison n’a jamais été en contact avec l’eau de la rivière – on a eu plus de peur que de mal. Lorsque la période des inondations a débuté, l’eau a commencé à monter tranquillement, mais sûrement, et de plus en plus, sur mon terrain. Vingt-quatre heures auparavant, nous venions d’avoir la visite du technicien de Vertdure. 🙁 Est-ce que le traitement allait être efficace ? Est-ce que Vertdure allait accepter de revenir ? Est-ce que… Mais bon, ce n’était pas vraiment le moment de s’en préoccuper. Pour l’instant, je n’avais même plus accès à ma pelouse, tsé !

Lorsque la situation est devenue un peu moins alarmante, j’ai contacté Vertdure pour les aviser que l’eau avait atteint mon terrain et que le traitement, qui avait été fait quelques jours auparavant, ne serait peut-être pas aussi efficace compte tenu des derniers événements. Mais on m’a rapidement rassurée. Étant donné qu’il y a eu un minimum de 24 heures entre le début des inondations et le traitement de ma pelouse, on m’a garanti que le traitement serait efficace. La situation était donc maîtrisée. 🙂 Super, enfin quelque chose de positif.

2. La fois où je pensais que le pire était derrière nous !

Lorsque la rivière est revenue dans son lit, il a fallu commencer à nettoyer notre terrain. Il y avait tellement de branches et de «cochonneries» un peu partout sur le terrain – c’était triste à voir. Heureusement, mes beaux-parents, qui sont également nos voisins, nous ont aidés à retrouver une certaine quiétude, et ce, dans de très bons délais. Merci Pierre !

Quelques jours plus tard, les employés de la ville sont venus récupérer les poches de sable qu’ils nous avaient siiii gentiment prêtées. Mais ils ne se sont jamais souciés de la manière dont ils viendraient les récupérer – voyez par vous-mêmes. :S

Imaginez ma surprise lors de mon retour à la maison, maintenant. Passer sur un terrain gorgé d’eau avec de la machinerie lourde n’est pas la plus brillante des idées – mon terrain a donc été endommagé. Ma pelouse était affreuse – à mes yeux en tout cas. Pour une fois que j’ai recours à une aide externe pour s’occuper de mon terrain, il m’arrive plein de péripéties. Ouf, pas évident.

Bref, tout cela est maintenant derrière nous – je touche du bois. On peut, depuis peu, profiter pleinement de notre terrain et de notre gazon. 🙂

Vertdure s’occupe maintenant de ma pelouse

Ma pelouse va super bien. Mon gazon est de plus en plus vert et il a vraiment l’air d’avoir « bonne mine ». Certes, il n’est pas encore aussi fourni et aussi vert que je le souhaiterais, mais c’est sur la bonne voie, comme on dit. Ma seule déception: les maudits pissenlits. Il y en a des tonnes et un peu partout sauf qu’en même temps, c’est un peu de ma faute: j’étais gênée d’appeler au service à la clientèle pour les aviser de la situation. LOL Faire un appel de service pour ÇA ?! Vraiment ?! Il y a pire que des pissenlits dans la vie. Hahaha ! C’est niaiseux, hein ?!

Crédit photo: Mélanie Little

Heureusement, j’ai pris mon courage à deux mains et bientôt, Vertdure viendra s’occuper de mes pissenlits: je me suis enfin décidée à les appeler. Vertdure a d’ailleurs profité de cet appel pour me rassurer et me répéter qu’il était très important de les appeler pour les aviser du retour des mauvaises herbes sur mon terrain: «Vous êtes nos yeux sur le terrain», qu’ils m’ont dit.

P.S. Les appels de service pour le traitement des mauvaises herbes sont illimités – c’est dans le contrat, donc profitez-en ! Personnellement, je trouve que c’est rassurant de savoir que je peux les appeler à tout moment pour leur parler de mes petits pissenlits. Après tout, on est le client et ce service est inclus. 😉

Bref, jusqu’à maintenant, je n’ai rien à dire contre Vertdure, ou les services que j’ai reçus. Les employés ont toujours été à la hauteur de mes attentes: ils sont toujours très réceptifs à mes demandes, prêts à me donner des conseils gratuitement et à répondre à mes questions (inquiétudes) – je n’ai jamais l’air de les déranger, et pourtant…

Si vous n’aviez pas eu la chance de lire mon précédent article sur Vertdure, sachez qu’il est toujours possible de le lire. Vous n’avez qu’à cliquer ici. Pour rejoindre Vertdure et profiter de leurs bons conseils, cliquez ici.

Bon à savoir: Cet article commandité est présenté en collaboration avec le Groupe Vertdure.

mm
Je suis Mélanie Little, la personne (depuis 1982), la mère (depuis 2008), l'épouse (depuis 1999) et la fondatrice/rédactrice en chef de Mamans avec opinions (depuis 2015) - celle à l'origine de ce beau projet. Éducatrice spécialisée de formation, j'ai une attirance pour tout ce qui touche, de près ou de loin, à la communication, à l'écoute et à la relation d'aide. Je suis celle que vous risquez de voir prendre la parole lorsque vient le temps de défendre une injustice ou de soutenir une cause. Mais je suis également celle qui aime papoter, lire, écrire et jouer à des jeux de société. Simple, accessible et très sociable, j'entre facilement en interaction avec "les autres".

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here