La fibre maternelle, tu connais?

Il y a des matins où je me lève et je me dis que je n’ai peut-être pas ça inné en moi, la « fibre maternelle ». Je me sens fatiguée, je suis tannée d’entendre pleurer et de me répéter. J’ai l’impression que je me plains souvent… Je jalouse un peu mon chum qui n’a pas laissé de côté ses passe-temps, depuis la naissance des enfants. Ma vie a tellement changé en si peu de temps. Oui, certains soirs, je pourrais bien me permettre une petite sortie, mais la vérité c’est que mon lit me semble bien plus confortable. Parce qu’on va se le dire, les enfants, eux, vont se lever demain matin et je n’aurai pas le choix d’entrer dans la parade. Alors oui, certains matins, je la cherche ma « fibre maternelle ». Pis, à part de ça… C’est quoi exactement la fibre maternelle? J’ai des bébés heureux et tous leurs besoins sont répondus. Ensemble, on rit, on va au parc, on commence à faire des gâteaux et on s’amuse. On découvre la vie, on apprend à se connaître et à devenir meilleurs. Mais certains matins, j’ai bien hâte d’arriver à la garderie pour me débarrasser  déposer la plus grande et secrètement, je fais une petite prière pour que le plus jeune ne pleure pas trop durant sa poussée dentaire. Un peu lâche, me direz-vous, venant d’une mère encore en congé de maternité!

fibre maternelle

Maudit que j’ai hâte de retourner travailler… Je sais que ça ne sera pas de tout repos et que je vais surement m’ennuyer des matins à écouter le beau Gino à Salut Bonjour. Je ne sais pas comment elles font, les éducatrices, pour s’occuper d’autant d’enfants, à longueur de journée. Elles ont tout mon respect et mon admiration. J’en ai deux et il me semble que je tourne en rond : rendue à 17 h, j’ai hâte de parler à un adulte. Sauf que mon conjoint, lui, a sa journée dans le corps et n’a pas trop le goût que je l’accapare d’un monologue. Après tout, ce n’est peut-être pas tant un manque de fibre maternelle, qu’une envie de changer d’air, de me développer autrement.

La vérité, c’est que j’adore mes enfants (plus que tout!), mais je ne sais plus comment m’épanouir. On dirait que je suis tannée de faire l’épicerie, le lavage, le ménage, les commissions… Quelles tâches ingrates! C’est toujours à recommencer et rien n’y paraît. Avez-vous un truc pour garder votre plancher propre ? À peine brille-t-il que 10 minutes plus tard, je peux y voir des gouttes de lait, des poils de chien et des miettes partout. Faire le souper tout en faisant le clown pour amuser 2 enfants, ça prend bien plus de temps que de le manger. J’essaie de lâcher prise et de me dire que c’est pareil partout. Et toi, as-tu  déjà eu les blues ? L’as-tu déjà remise en question, ta fibre maternelle ?

Pour en apprendre un peu plus sur moi, cliquez ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here