Ma première fois à Voiles en Voiles

Ce matin-là, les astres devaient être tous alignés, le karma était de notre bord, comme on dit. Après s’être aperçus que nous avions planifié une activité familiale au cœur du Vieux-Port de Montréal en pleine fin de semaine de Formule E Fia 2017, nous nous attendions à un cauchemar en termes de circulation, de routes barrées et de recherche de stationnement infructueuse. C’est donc par une merveilleuse matinée ensoleillée que nous avons quitté nos belles Laurentides en direction du parc d’aventure Voiles en Voiles. Aucune mésaventure en chemin, une place de stationnement gratuite à moins de 5 minutes de marche de l’activité, nous sommes arrivés, 9h45 top chrono, frais et dispos pour nous amuser pleinement pour les prochaines 4 heures.

Nous avons été pris en charge dès notre arrivée par la très dévouée et professionnelle équipe de Voiles en Voiles. Souriants et sympathiques, les employés nous ont expliqué le fonctionnement, les règles à suivre, les différentes attractions du site et, le plus important, l’emplacement des toilettes! Notre famille, enfants et adultes confondus, était grandement impressionnée par l’ampleur du site, les répliques de bateaux plus que grandioses, la quantité et la variété de parcours aériens et la panoplie de jeux gonflables à notre disposition. On avait tous des étoiles dans les yeux, et le cou tordu à force d’admirer le paysage qui se dressait au-dessus de nous et devant nous.

C’est avec hâte et beaucoup d’excitation que nous avons enfilé casque et harnais afin de nous lancer dans cette nouvelle expérience. Premier arrêt, le parcours pour jeunes enfants à 2 pieds du sol intitulé « Échappez à la pieuvre ».

Crédit photo : Marie-Christine Jalbert

Ma grande de bientôt 7 en tête du peloton termine le chemin dans un temps record, sans aide aucune. Presque les deux doigts dans le nez. Échelles suspendues, filets plats, billots mouvants, passerelle, rien ne l’arrête.

Ma moyenne poulette de presque 6, elle, prend un peu plus son temps et quelques obstacles la font ralentir un brin, mais elle termine le tout avec beaucoup d’enthousiasme, prête pour l’étape suivante. Il faut vous dire qu’elle est un peu comme sa maman: un tantinet gauche dans sa vie de tous les jours…

Le cadet du groupe complète le trio, lentement, une main sur le cordon, l’autre dans celle de maman. Un pas à la fois, hésitant par endroits, parfois inquiet, mais tout de même fonceur, il garde le sourire aux lèvres tout au long du parcours, malgré la difficulté que cela représente pour lui. Il est fier de sa réussite, et moi aussi.

Tout roule, nous sommes sur une lancée, direction Mission d’espionnage. Un degré de difficulté supplémentaire: on grimpe à 13 pieds. Le départ se fait du vaisseau royal et neufs obstacles différents nous attendent. Du pont, le parcours me semble bien facile… Mon conjoint et moi élaborons une stratégie d’ordre de départ afin que les enfants soient toujours à notre portée.

Habile, mon aînée débute avec une aisance remarquable. Suivie de près par l’enfant du milieu et moi-même, qui me lance pour la toute première fois dans un parcours aérien de ce genre. Facile de loin, oui, les deux pieds dedans, c’est pas mal plus stressant, je vous en passe un papier, mais j’adore ce genre de sensation donc je fonce! Viennnent ensuite petit et grand hommes, qui rebroussent chemin: du haut de ses 39 pouces et des poussières, la peur a envahi mon bébé, qui se contentera du petit parcours et d’autres activités plus de son niveau. Bien essayé garçon on se reprendra l’an prochain!

Tout va bon train, on se concentre, un obstacle après l’autre, jusqu’à ce que l’anxiété se pointe le bout du nez, à mi-chemin, au fil de fer. Ma benjamine est figée et ne veut plus avancer. Houston, on a un problème! Après plusieurs encouragements de ma part, rien n’y fait. Elle a bien effectué quelques pas dans la bonne direction, mais, hésitante, elle n’arrive pas à se positionner sur le fil et ne semble pas être prête pour continuer son périple sous peu. Un preux employé vient alors à sa rescousse, s’accroche au câble de soutènement et l’accompagne dans cette épreuve des plus coriaces. Moi-même, tout en sueur, je peux alors poursuivre mon chemin sur ce fil diabolique. Les derniers obstacles pour compléter ce parcours nous donnent un peu de fil à retordre, mais avec encore un peu d’aide, ma fille est tout de même très contente d’avoir traversé cette épopée qui lui a fait vivre toute une gamme d’émotions.

Pour ma part, je suis plus qu’heureuse de cet accomplissement, et même si à quelques endroits j’ai trembloté un peu, je suis prête à continuer cette aventure, mais ce sera pour une autre fois. Mon conjoint n’ayant pu faire le parcours, je décide de lui laisser le champ libre avec notre grande pour profiter pleinement d’une activité sportive père-fille. De mon côté, je me dirige illico vers les parois d’escalade avec mes plus petits pour faire perdurer le plaisir.

Crédit photo : Marie-Christine Jalbert

Laissez-moi vous dire que je suis loin d’être déçue du dénouement de la situation. Le parc au sol est tout aussi amusant, d’autant plus qu’il est adapté pour les jeunes et moins jeunes. Les différents niveaux de difficulté des quatre parois d’escalade d’une hauteur de 35 pieds nous ont offert bien des fous rires avec nos semi-courses improvisées. Pour ce sport, je suis vraiment médiocre et mes enfants se sont bien foutus de moi, mais je suis capable d’en prendre.

Pendant que papa et sa fille se promenaient au-dessus de nos têtes dans plusieurs parcours plus difficiles les uns que les autres, l’aventure Échappez à la pieuvre nous revoyait encore et encore. Mes enfants ne s’en lassaient pas et s’amélioraient à chaque nouvel essai. Je voyais une belle progression dans leurs habiletés.

De leur côté, nos experts en herbe ont expérimenté la via ferrata nommée Maître Calfat, de niveau intermédiaire, mais pas si évident que ça. Un peu différent des parcours aériens, ce dernier vous fait descendre et longer la coque du navire royale en plus de vous faire pénétrer à l’intérieur du vaisseau spectaculaire. Ma fille a particulièrement adoré cette expérience, elle me raconte encore, et de façon détaillée, son immersion tel un vrai matelot en mer. Des enfants heureux et des souvenirs plein la tête, c’est aussi ça Voiles en Voiles.

S’en est suivi le parcours expert Les mousses, qui, avec son tunnel en filet, ses anneaux suspendus et ses 13 pieds de hauteur, les a fait travailler pas mal. Certains obstacles sont plus faciles pour fillette et d’autres pour papa. Ces deux-là ont partagé de beaux moments, une belle complicité. Et moi, au sol, je les jalousais presque, mais je compte bien remettre ça et peut-être faire une sortie d’amoureux pour faire changement!

Crédit photo : Marie-Christine Jalbert

Nous avons ensuite pris une pause du côté des jeux gonflables qui s’étendent à perte de vue. Le site est vraiment bien aménagé et conçu pour plaire à tous. Séparé du parc aérien par le bateau royal, le parc au sol est l’endroit parfait pour le repos des parents; on y retrouve des salles de bain, des abreuvoirs, un casse-croûte sommaire, des tables à pique-nique, des chaises ainsi que des endroits couverts pour être à l’abri du soleil tout en jetant un œil à notre marmaille. Amenez-y votre dîner pour rentabiliser votre temps.

Demeurant toujours dans la thématique de pirates et royauté, les jeux gonflables de toutes sortes sont idéaux pour les jeunes. Glissades, escalade, courses à obstacles, sauts et plaisir garanti sont au rendez-vous! La pièce de résistance? Le jeu d’eau gonflable, où nos enfants se sont amusés énormément, mais surtout, où ils ont pu se rafraîchir en cette journée chaude d’été.

Avant de partir, ma grande voulait effectuer quelques nouveaux parcours pour ajouter à sa check list. Se sont donc suivis Le canonnier, d’une hauteur de 24 pieds, Mutinerie et quelques autres pour compléter notre aventure. Ce petit bout de femme m’impressionnera toujours par sa témérité sans bornes et ses capacités sportives étonnantes.

Voyant que mes plus jeunes avaient pris de l’assurance durant la matinée, je leur ai offert d’aller espionner les participants du parcours À l’abordage, histoire de voir si l’intérêt les mènerait à l’action. Il s’agit en fait d’un genre de tyrolienne, mais toujours avec le même système d’accrochage et de harnais que tous les parcours. D’une hauteur de 20 pieds, la descente s’effectue sur près de 50 mètres, partant du bateau royal et simulant une attaque vers le bateau pirate. Mon fils, connaissant ses limites, a décliné mon invitation et, comme papa terminait son parcours, c’est entre filles que nous avons pris d’assaut les pirates! Une excellente finale!

Amateurs de sensations fortes ou débutants de première ligne, le parc thématique en plein air Voiles en Voiles est une activité parfaite pour vous tous. Il est constitué d’une dizaine de parcours aériens de 1 à 10 mètres de hauteur avec plusieurs niveaux de difficulté, et les adultes ont décidément autant de plaisir, et même plus, que les enfants!

Quelques forfaits sont disponibles afin d’accéder à toutes les activités disponibles sur le site enchanteur de Voiles en Voiles. Je vous suggère fortement la Grande Aventure (45$/pers.) qui inclut l’accès au parc durant 4 heures, ce qui vous permet de faire l’ensemble des activités sans vous presser. Le forfait familial (165$) pour 4 personnes est aussi avantageux. Un deuxième petit conseil: arrivez tôt (10h), vous éviterez ainsi les files à la billetterie, à l’habillage mais aussi sur les parcours. De cette façon vous profiterez pleinement de votre expérience.

Sachez que pour seulement 12$, votre moussaillon peut aussi simplement profiter des jeux gonflables et du carrousel durant 1 heure. YoHo! Il est possible d’acheter ses billets en ligne et de profiter de 5% de rabais avec le code WEB5VEV pour les forfaits illimités 2 ou 4 heures. Gâtez-vous donc un peu et profitez d’une belle journée à l’extérieur avec vos enfants ou vos ados. Je vous le dis, c’est vraiment pour tous les âges.

Voiles
Crédit photo : Marie-Christine Jalbert

Il est vrai que mes petits ont eu un peu peur, mais n’allez surtout pas croire qu’ils ne se sont pas amusés, au contraire. Nous avons pu nous divertir facilement, et ce, à même le site, pendant que ma grande et mon conjoint parcouraient les cieux entre deux bateaux. Comme nous le savons tous, chaque enfant est différent. Dans ma famille, c’est ma grande qui n’a pas froid aux yeux, mais durant notre journée, nous avons aussi vu des plus petits effectuer des parcours à 13, 20, 24 et même 35 pieds dans les airs sans être effrayés. Allez-y à votre rythme, c’est aussi simple.

Serez-vous de ceux qui défieront la Mission Barbe Rousse, l’adversaire le plus redoutable, perché tout au sommet du bateau pirate?

Mais n’oubliez pas, videz vos poches à l’arrivée et rangez vos effets personnels dans un casier; un cellulaire est si vite échappé!

Pour lire d’autres articles écrits par Marie-Christine Jalbert, cliquez ici.

PARTICIPEZ AU CONCOURS:

Du 12 au 24 septembre, courez la chance de gagner une paire de billets, d’une valeur de 70 $, offert par Voiles en voiles. Une participation par jour/par personne jusqu’au 24 septembre est permise.

Pour participer à ce concours, vous devez:
1) Remplir le formulaire de participation
2) Faire un câlin virtuel (J’AIME) à la page Facebook de Mamans avec opinions*
*Le gagnant sera annoncé sous la publication Facebook du concours, donc si vous aimez la page et commentez la publication, je pourrai facilement vous identifier et vous annoncer la bonne nouvelle. 🙂

Voici trois options complémentaires pour obtenir une chance supplémentaire de gagner:
1. Identifier 2 ami(e)s minimum qui aimeraient découvrir cette page ou participer à ce concours.
2. Me dire en commentaire ici ou sur Facebook pourquoi vous aimeriez gagner.
3. Partager l’article et/ou le concours sur vos réseaux sociaux

Le câlin virtuel (J’AIME) à la page Facebook de notre généreux partenaire ne vous donnera pas une chance supplémentaire de gagner, mais il est toujours autant apprécié.

formulaire_participation

1 COMMENTAIRE

  1. L’escalade et les parcours à obstacles (hébertisme) sont des activités très prisées de mes enfants! Ils ont un plaisir fou, ils défient leur peur et poussent leurs limites pour avoir la joie et la fierté de crier: “J’ai réussi!” Et on a droit à des “Encore”!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here