Mes moments préférés de maman

Mon coco. Tu grandis vite. Tu as maintenant 2 ans et demi et je t’aime tellement! Bien sûr, il y a des journées où j’en ai plus qu’assez de gérer tes crises de Terrible Two et où j’aurais bien envie de m’exiler sur une île déserte pour y dormir 16 heures d’affilées. Mais il y a aussi ces moments qui me rendent heureuse, où mon cœur déborde d’amour et qui font briller mes yeux.

Ainsi, voici mes moments préférés dans ma vie de maman avec toi, mon fils.

Ton rire – l’un de mes moments préférés

Parfois tu rigoles, mais d’autres fois, tu ris de bon cœur, tu es littéralement «plié en deux». Ces rires-là me font sourire et me remplissent de bonheur, tu n’as pas idée. Quand tu es dans une autre pièce avec papa et qu’il te chatouille, je m’arrête pour simplement écouter ton petit rire en cascade.

Parfois, je te prends dans mes bras et je te fais tourbillonner la tête en bas. Ou encore on invente une danse qui implique que tu quittes le sol à plusieurs reprises. À tout coup, je finis par être essoufflée et avoir envie de m’asseoir, mais tu ris tellement que je ne peux pas résister. Je recommence, encore et encore, juste pour avoir la chance d’entendre ton merveilleux petit rire.

Crédit photo: http://www.freepik.com

Ta main – l’un de mes moments préférés

Ça peut sembler bien ordinaire, mais j’aime tellement quand tu me donnes ta main, ta petite main toute potelée! En plus d’adorer la tenir, j’ai l’impression, lorsque tu me la tends, que c’est ta confiance que tu me donnes. J’aurais envie de marcher des kilomètres la main dans la tienne.

Crédit photo: http://www.freepik.com

Regarder passer les trains – l’un de mes moments préférés

Tu es un fan fini des gros véhicules : tu adores les avions, les autobus, les trains et tout ce qui est plus gros qu’une voiture. Ça en fait des «Regarde, maman!». Tu as passé l’été à pointer le ciel et à te tourner la tête dans tous les angles en criant «Zazion»; à pointer les autobus et à leur faire des «bye bye» plus qu’énergiques en criant «Bi!» (ouin, c’est comme ça que tu les appelles, les autobus) et à virer fou quand tu entendais ne serait-ce que le commencement de la cloche qui annonce le passage d’un train, en criant «Taiiiiiin!».

On est chanceux, nous : au bout de notre rue, il y a une voie ferrée. Quand on entend un train, on se dépêche, on se précipite, on se garroche en avant de la maison pour l’observer passer. Par beau temps, je m’assois en indien dans l’herbe et tu viens t’installer dans le creux de mes jambes. Et on reste là à observer le train passer, pendant 5, 10, 15 minutes. Toi, tu es heureux; tu pointes le train en criant, ravi. Moi, je suis heureuse; j’en profite pour te coller, sentir tes cheveux et te regarder être émerveillé par une chose aussi simple que le passage d’un train.

Ma mère me l’a toujours dit : le bonheur se trouve dans les petites choses du quotidien.

Te bercer – l’un de mes moments préférés

Il t’arrive encore de te réveiller la nuit. Parfois, tu pleurniches parce que tu as égaré ton toutou et, dès que je te le redonne, tu te rendors. Mais d’autres fois, tu te réveilles en panique pour une raison inexpliquée. Alors je te prends, on s’installe collés-collés sur la chaise berçante et tu te rendors, calmé, apaisé.

Oui, évidemment, je ne déborde pas de joie de me faire réveiller au beau milieu de la nuit. Parfois, j’ai même envie de t’ignorer. Mais je me lève quand même. Et puis finalement, quand ta petite tête est posée contre ma poitrine pendant que je te berce, je me rends compte que je suis bien. Je me dis que ce moment pourrait durer toute la nuit. Et je ressens une immense bouffée d’amour !

Te regarder dormir – l’un de mes moments préférés

Quand tu es né, j’étais une nouvelle maman un peu angoissée. Quand je me couchais pour la nuit, je passais immanquablement par ta chambre, au cas où. «Et s’il avait froid? Ou trop chaud? Et si sa couche devait être changée? Et s’il avait cessé de respirer?» J’allais donc m’assurer que tout était correct avant d’aller moi-même au lit.

Je me disais que lorsque tu grandirais, je n’aurais plus besoin d’aller te voir chaque soir. Mais le fait est que j’ai gardé cette habitude ! Eh oui, chaque soir, j’ouvre la porte discrètement et je m’engouffre dans ta chambre. J’ai beau me faire croire que c’est pour ta sécurité que je le fais, mais la réalité est tout autre. Je le fais car j’adore te regarder dormir. À la lueur de la lumière du corridor, j’observe ton beau visage parfait, tes petites mains et ta poitrine qui se soulève à un rythme régulier. Je caresse tes cheveux et tes joues de bébé toutes douces. Chaque fois, ça me fait le même effet apaisant, comme si ton calme, ta tranquillité pouvaient me faire oublier tous mes tracas quotidiens. Et chaque fois, mon cœur déborde de tendresse.

Moments
Crédit photo : Le journal des femmes

Oui, c’est assurément mon moment préféré de la journée dans ma vie de maman.

Et vous, quel est votre moment préféré de la journée avec vos enfants ?

Pour lire d’autres articles de l’auteure de ce texte, cliquez ici. Pour en savoir un peu plus sur notre quotidien de maman, cliquez ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here