Bilan 2017

En ce qui me concerne, l’année 2017 n’aura pas été de tout repos. Elle m’a plutôt fait vivre un tourbillon d’émotions, et ce, à plusieurs degrés. Passant parfois du bonheur pur et simple au découragement total, de l’excitation à la remise en question, de l’euphorie à la peur de l’inconnu, de… Un régiment d’émotions qui m’ont fait rire, pleurer et même angoisser. J’imagine qu’il en va de même pour vous, car mon quotidien est assez banal et accessible. 😉 Bref, après autant de larmes, de joie et de rides, c’est maintenant le moment de revenir sur 2017 (de faire mon bilan) et de penser à mes résolutions (souhaits) de 2018.

Bilan
Crédit photo: Freepik

Bilan 2017: mes petits bonheurs quotidiens

J’ai 35 ans, une magnifique petite famille tissée serrée composée d’un mari aimant, d’une enfant attentionnée, d’un gros matou très affectueux, d’un jeune serpent fort attachant et de quelques poissons colorés, une carrière bien établie et un blogue de qualité – Mamans avec opinions, ma petite fierté personnelle, – dont le succès n’arrête pas de m’éblouir (et à l’occasion, de m’étourdir), un toit pour m’abriter et des murs pour me protéger, des amis formidables sur lesquels je peux toujours compter, des parents compréhensibles, des beaux-parents très impliqués, etc. En gros, tous mes besoins primaires et secondaires sont comblés, je ne manque de rien et la santé est au rendez-vous – je touche d’ailleurs du bois pour que ça reste ainsi pendant plusieurs belles et longues années encore.

Mon bilan 2017: mon plus grand regret

Cette année, ma grand-mère est décédée. Il n’y a pas de mots pour décrire la peine que j’ai eue, et que j’ai encore aujourd’hui. Ma grand-mère était tout pour moi; elle a longtemps été mon pilier/le centre de MON univers. Jusqu’à l’âge de 16 ans, elle était ma principale confidente et ma partenaire artistique. C’est sans aucun doute d’elle que j’ai hérité mon talent inné pour tout ce qui touche aux arts et à la créativité. Et puis les années ont passé, on s’est un peu éloigné, j’ai vieilli et je suis devenue mère à mon tour. Être mère, ça ne change pas une vie sauf que… ça te fait réaliser bien des choses. Avec mes yeux de maman, je voyais les choses différemment – tout n’était pas que noir ou blanc. Je comprenais désormais l’importance du gris (idéal pour nuancer). Le temps a passé, il y a eu quelques échanges un peu plus brusques, mais nécessaires, et ma grand-mère a cessé de me parler. Même si ce lien unique qui m’unissait à celle que j’aimais plus que tout au monde a été rompu, je me console en me disant que mon intervention a été bénéfique pour ma mère et mon père: ma grand-mère a eu, à mon grand bonheur et jusqu’à sa mort, une bien meilleure relation avec sa fille (ma mère) et son gendre (mon père). Mais ma plus grande tristesse suite à sa mort demeure le manque de temps. J’aurais aimé qu’elle parte en paix et qu’elle sache, avec conviction, que je n’ai jamais arrêté de l’aimer malgré les événements et que j’ai cru, sans doute à tort, qu’on pouvait TOUT dire à sa grand-mère. Quelques jours avant sa mort, elle a accepté de me revoir, mais “la vie” en a décidé autrement: elle est morte une journée avant ma visite. Je t’aime grand-maman… J’espère que tu le savais, au fond de toi?! P.S. Prenez soin de vos proches, car même si ça fait cliché, n’oubliez pas que la vie est éphémère et que notre avenir est incertain. Profitez de chaque petit moment de bonheur et multipliez-le par 1 000.

Crédit photo: Freepik

Bilan 2017: ma plus grande fierté

Outre tous mes accomplissements professionnels avec le blogue et les autocollants MAO ainsi que ma perte de poids – un beau 35 lbs en moins, ça fait du bien à mon corps -, ma plus grande fierté de 2017 revient, sans contredit, au contrôle de mes émotions. Avec un diagnostic de TDA/H et d’impulsivité prédominante, il est évident que mon plus gros défi est, et sera toujours, d’apprendre à faire attention à mes réactions/émotions. Que ce soit par rapport à moi, à ma famille ou à mes amis, quand une situation me touche profondément et/ou qu’il y a une injustice, il m’arrive parfois de m’approprier le “problème” et de partir au front pour défendre ceux que j’aime, et ce, sans nécessairement avoir tous les détails ou même l’accord de mes proches… Dans ma vie personnelle, il m’arrive également de ne pas trouver les bons mots pour exprimer l’incompréhension, la peine et/ou la colère que je ressens et de monter le ton, de claquer une porte et/ou de fondre en larmes – il m’arrive donc encore, à l’occasion, d’être une “Joanie”. Bref, j’ai encore du chemin à faire avant d’être entièrement satisfaite, mais on est sur la bonne voie. On peut compter sur les doigts d’une main le nombre de fois où j’ai littéralement été submergée par mes émotions cette année. Pas pire pareil pour une fille dont les émotions pouvaient rapidement prendre le dessus, il n’y a pas si longtemps. Je suis vraiment fière de moi, de mes accomplissements et de mon cheminement. L’atmosphère familiale est beaucoup plus légère depuis que je suis consciente de mon “problème”.

2018: mes rêves, mes aspirations, mes…

Pour 2018, je me souhaite de la santé. Beaucoup de santé – il n’y a jamais trop de santé autour de nous. 😉 Concernant ce premier point, sachez qu’avec le vent froid des derniers jours, j’ai décidé de m’entraîner un peu plus à la maison. Depuis peu, j’ai le bonheur de m’entraîner avec ma fille de 9 ans – une athlète née -, dans le confort de mon salon. Grâce à Jimmy Sévigny, à ses conseils, à ses nombreux encouragements tout au long des séances et à ses 2 coffrets que je me suis achetés, je garde le rythme et le moral. C’est un réel plaisir de partager ce petit moment d’intimité, au quotidien, avec ma fille – ça nous fait un moment à nous, pour nous. Un meilleur contrôle de mes émotions – il est toujours possible de travailler sur ses faiblesses, de s’améliorer et de devenir, au final, une meilleure personne. J’aimerais également pouvoir arriver à placer, dans mon horaire de fou, plusieurs moments de qualité en famille – encore plus que l’an passé. Mais pour y arriver, je vais devoir apprendre à mieux concilier travail et famille – ce sera l’un de mes défis pour 2018 -, à dire “NON” et à lâcher mon fou (être moi). P.S. Je me souhaite également beaucoup de succès avec Mamans avec opinions ainsi que dans mes différents et beaucoup trop nombreux projets personnels et professionnels ainsi que de la force et du courage pour aller jusqu’au bout de “mon rêve”.

Crédit photo: Freepik

Mes souhaits pour 2018

Voici ce que j’aimerais souhaiter aux différentes personnes de mon entourage, outre les traditionnels vœux de santé, d’amour, de bonheur et de succès.

  • À mes amis, j’aimerais leur souhaiter du temps pour eux.
  • À ma fille, j’aimerais lui souhaiter de croire en elle ainsi qu’en ses capacités – elle est tellement exceptionnelle comme enfant/personne, mais elle n’en est pas consciente assez souvent.
  • À mon mari, j’aimerais lui souhaiter de croire en ses rêves et de foncer – à l’approche de la quarantaine, il se croit trop vieux pour changer de carrière… Franchement! 😉
  • À mes collaborateurs, j’aimerais leur souhaiter plein de petits moments de pur bonheur avec leur famille respective.
  • À ma famille, j’aimerais lui souhaiter de faire la paix avec le passé. Ne pensez plus pour “les autres”, oubliez le passé, qu’il soit simple ou composé, et participez à votre présent, pour que votre futur soit plus-que-parfait.
  • Et à vous, chers lecteurs, j’aimerais vous souhaiter une année 2018 à la hauteur de toutes vos attentes ainsi que quelques surprises.

Et vous, quel souvenir gardez-vous de 2017? C’était une bonne année?

Révision : Mélanie Trudeau

PARTICIPEZ AU CONCOURS:

Du 26 janvier au 8 février 2018, courez la chance de gagner un coffret DVD RÉVOLUTION, d’une valeur de 36,99$, offert par Jimmy Sévigny.

Pour participer à ce(s) concours, vous devez:
1. Remplir le formulaire de participation.

Pour augmenter vos chances de gagner, vous pouvez, SI VOUS LE DÉSIREZ (optionnel):
1. Aimer la page Facebook de Mamans avec opinions → 1 chance supplémentaire de gagner.
2. Aimer la publication Facebook du concours → 1 chance supplémentaire de gagner.
3. Inviter vos amis à participer à ce super concours → 1 chance supplémentaire de gagner par invitation/personne identifiée.
4. Partager la publication Facebook du concours → 1 chance supplémentaire de gagner.
5. Aimer la page de notre partenaire-concours → 1 chance supplémentaire de gagner.

Bonne chance à tous ! 😀

formulaire_participation

Conditions générales de participation: Vous devez utiliser le formulaire électronique de participation de cette page pour être éligible au concours. Une participation/personne/jour est permise. Le concours est ouvert aux résidents du Québec seulement. Le concours débutera le 25 janvier 2018 à minuit et se terminera le 8 février 2018 à 23:59 EST. La personne gagnante sera sélectionnée au hasard et ses participations seront vérifiées manuellement. Le gagnant sera désigné au siège social du blogue Mamans avec opinions, à Laval, le vendredi 9 février 2018, à 9 h. La personne gagnante devra répondre correctement à une question lors de son inscription au concours afin d’obtenir son prix. Suite à la validation de son éligibilité, la personne gagnante sera annoncée sur le site Internet de Mamans avec opinions, dans la section “Nos gagnants”. Son prix lui sera envoyé par courriel à l’adresse électronique indiquée dans le formulaire de participation. Un délai habituel de 4 à 6 semaines est demandé afin de recevoir son prix. En participant à ce concours, la personne gagnante accepte que ses coordonnées soient transmises au fournisseur du prix, et ce, à des fins de livraison uniquement. La personne au bénéfice de laquelle un concours publicitaire est tenu, son employé, son représentant, son agent ou un membre du jury et les personnes avec qui ils sont domiciliés ne peuvent participer à ce concours. Pour les concours de plus de 100 $: un différend quant à l’organisation ou à la conduite d’un concours publicitaire peut être soumis à la Régie des alcools, des courses et des jeux afin qu’il soit tranché. Un différend quant à l’attribution d’un prix peut être soumis à la Régie uniquement aux fins d’une intervention pour uniquement aux fins d’une intervention pour tenter de le régler.

mm
Je suis Mélanie Little, la personne (depuis 1982), la mère (depuis 2008), l'épouse (depuis 1999) et la fondatrice/rédactrice en chef de Mamans avec opinions (depuis 2015) - celle à l'origine de ce beau projet. Éducatrice spécialisée de formation, j'ai une attirance pour tout ce qui touche, de près ou de loin, à la communication, à l'écoute et à la relation d'aide. Je suis celle que vous risquez de voir prendre la parole lorsque vient le temps de défendre une injustice ou de soutenir une cause. Mais je suis également celle qui aime papoter, lire, écrire et jouer à des jeux de société. Simple, accessible et très sociable, j'entre facilement en interaction avec "les autres".

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.