Maman TDA/H – Anecdote 1

Cette semaine, j’ai eu un petit moment de fatigue. Ma tête ne voulait tout simplement plus suivre le rythme exigé. J’étais à bout de souffle. Entre le tourbillon de la fin des classes, la routine familiale, les obligations de tous les jours, les beaux projets à venir, les rencontres obligatoires, les cadeaux pour les enseignants et les multiples activités de fin d’année organisées par l’école et le service de garde, la maman TDA/H que je suis s’y perd facilement.

Trucs pour survivre à la fin des classes quand tu es une maman TDA/H

Mes trucs ? L’écriture et la planification. Avouez que vous vous y attendiez un peu, beaucoup ?! Voici tout ce que je dois faire, stratégiquement parlant, pour espérer m’y retrouver et survivre à la fin des classes.

  • J’écris tous mes rendez-vous dans un agenda papier ainsi que dans un agenda électronique – je duplique l’information aussi souvent que nécessaire. Alors que l’agenda papier m’offre une vue d’ensemble rapide et efficace sur les événements hebdomadaires et mensuels à venir, l’agenda électronique est quant à lui très utile pour me rappeler à l’ordre 1 semaine, 1 journée et même 1 heure avant ledit événement.
  • J’imprime et j’affiche le calendrier mensuel de la famille sur la porte du réfrigérateur qui commence étrangement à ressembler à un arbre de Noël avec tous ses rappels physiques : coupon-réponse, lettres, horaires, invitations, etc.
  • J’écris tout ce qui est important sur des pense-bêtes. J’utilise entre autres le tableau blanc de la cuisine comme premier espoir. La porte menant au garage, quant à elle, me sert de dernier espoir – comme je passe par cette porte 2 fois par jour, les chances d’oublier diminuent considérablement.
  • Je mets un peu de « vie » dans cette autoroute de possibilités : j’encercle/je colorie au marqueur des dates/des mots et je souligne au crayon gras quelques mots clés ou ensembles de mots.
  • Je partage également l’information avec ma famille – deux têtes valent mieux qu’une, comme on dit. Il n’est pas question de prendre tout cela sur mes petites épaules.
Maman TDA/H
Crédit photo: www.voyasermama.com.ve

La réalité d’une maman TDA/H

Malgré tous ces trucs, et plusieurs autres, il m’arrive encore d’oublier (oublier de prendre ma médication, de sortir le recyclage le mercredi matin, de mettre des ustensiles dans ma boite à lunch, de…), de revenir sur mes pas (pour vérifier, pour la 3e fois, si la porte est vraiment bien verrouillée, pour compléter une autorisation de sortie de ma fille qui traîne sur le comptoir de la salle de bain, etc.) et d’appeler mes beaux-parents à notre rescousse : « Est-ce que vous pouvez aller porter à Daphnée ses souliers de course avant 9 h ? Elle a de l’éducation physique à la 2e période. » Ou encore : « Pouvez-vous vérifier si on a fermé l’arrosoir à l’extérieur, avant de partir? ». Les exemples sont nombreux.

Une Maman TDA/H, c’est « sexy » !

Mais toutes ces péripéties font partie de moi, de mon charme et de ma vie. Je suis faite ainsi. Je suis une maman imparfaite qui est parfaitement heureuse dans son rôle de maman-poule-hyper-protectrice-qui-oublie. Et chaque jour, je me console en me rappelant que je peux être fière de moi, car je fais toujours de mon mieux et que la perfection, ce n’est tellement pas ma finalité. Je préfère être heureuse et présente qu’ordonnée et prévoyante.

Je suis une maman TDA/H et toi, c’est quoi ton superpouvoir ?

Bref, cette semaine, ça m’a demandé un peu plus d’organisation et de préparation qu’à l’habitude, mais ça a valu le coup : ma fille a passé une superbe dernière semaine à son école! Elle a pu participer à diverses activités, elle a chanté avec sa chorale au Gala du Mérite scolaire de son école, elle a rendu une enseignante, une orthopédagogue et une éducatrice heureuses, elle s’est baignée à quelques reprises, elle a ri à gorge déployée… Quant à moi, j’ai finalisé quelques concours, rédigé 2-3 articles, commencé un super beau projet (la rédaction de ce livre qui verra finalement le jour sous forme d’articles), assisté à une rencontre qui va peut-être tout changer, demandé de l’aide, etc. Pas pire pour une seule semaine, non ?

Quand vous vous sentez submergé, pensez à tous les souvenirs que vous venez de créer et vous verrez que la motivation et l’énergie seront de nouveau au rendez-vous. Votre corps est fait pour s’adapter – laissez-lui le temps de réagir et de s’ajuster ! Et soyez fier de vous, et de vos accomplissements !

Pour plus d’articles en lien avec le TDA/H, cliquez ici.
Pour devenir membre de notre groupe de soutien et d’entraide Maman TDA/H, cliquez ici.

Révision : Mélanie Trudeau

mm
Je suis Mélanie Little, la personne (depuis 1982), la mère (depuis 2008), l'épouse (depuis 1999) et la fondatrice/rédactrice en chef de Mamans avec opinions (depuis 2015) - celle à l'origine de ce beau projet. Éducatrice spécialisée de formation, j'ai une attirance pour tout ce qui touche, de près ou de loin, à la communication, à l'écoute et à la relation d'aide. Je suis celle que vous risquez de voir prendre la parole lorsque vient le temps de défendre une injustice ou de soutenir une cause. Mais je suis également celle qui aime papoter, lire, écrire et jouer à des jeux de société. Simple, accessible et très sociable, j'entre facilement en interaction avec "les autres".

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.