Récit d’une (très) dodue

Vous êtes-vous déjà dit devant un escalier, les mains pleines de sacs (d’épicerie ou autre), “Merde, il faut que je monte ça, c’est sûr que j’vais péter au frette!” ? Arrivée en haut, les poumons en feu, le cœur qui veut vous sortir du “chest”, vous avez chaud, très chaud, et votre bouche n’est pas assez grande pour pouvoir aspirer tout l’air que vous voudriez donner à vos poumons. Voici mon récit d’une (très) dodue.

Est-ce une situation connue pour vous de vous rendre dans un restaurant et de préférer la chaise sans accoudoirs (ou mieux, la banquette) car vous avez peur de ne pas “fitter” dans la chaise avec les barreaux?

Ça vous est déjà arrivé d’aller dans un buffet et de regarder les gens qui observent ce que vous avez dans votre assiette? Ils se disent sûrement en eux-mêmes : “Check la grosse, elle peut bien être grosse si elle mange dans les buffets à tout bout de champ !”.

Ma réalité de dodue

Laissez-moi vous nommer quelques situations courantes de tous les jours :

  • S’écarter les jambes pour se pencher afin de ramasser quelque chose qui est tombé (il faut faire de la place à la bédaine, mais on n’est pas enceinte);
  • Se laver, se relaver et se re-relaver plusieurs fois pour ne pas puer… Ben oui, les gros, on a des plis et, dans les plis, l’humidité se forme et quand on a chaud, ça pue!
  • Avoir mal au dos en se réveillant;
  • Être fatiguée, toujours fatiguée, constamment dépourvue d’énergie et avoir envie d’annuler à la dernière minute quand on a quelque chose de prévu, parce qu’on n’a pas assez d’énergie et qu’on se sent fatigué;
  • Être coincée dans les sièges de cinéma, de salles de spectacles, de certaines voitures (sans parler des manèges de La Ronde: je n’y suis pas allée depuis 8 ans, trop peur qu’on me retourne de bord à cause de mon poids);
  • Vous savez que pour pouvoir pratiquer des sports comme le saut en parachute ou le flyboard (entre autres), il faut peser moins de 230 lbs ?
  • Adorer les souliers à talons hauts, mais ne pas pouvoir en porter car on est trop lourde pour les talons aiguilles;
  • Aller chercher un déjeuner au service à l’auto chez Tim Horton’s ou McDonald’s et prendre une bouchée uniquement quand il n’y a pas de voiture qui se trouve à côté de la nôtre sur l’autoroute car on a peur de ce que les gens vont penser s’ils nous voient manger du fast food;
  • Avoir mal aux genoux, aux pieds… les pieds supportent tout notre poids;
  • Prendre son bain et avoir la moitié du corps à l’air… On prend trop de place dans le bain, l’eau ne nous recouvre pas au complet;
  • Tenter de manger moins, car on veut maigrir… MAIS ON A FAIM. ON A TELLEMENT FAIM!
  • Les bijoux sont trop petits… une chaîne de cheville de 9’’ comme bracelet… vous imaginez?
  • Acheter toutes les sortes de “shakes” protéinés inimaginables pour remplacer nos repas pour tenter de maigrir… le fait est que… ça goûte la m*** PIS ON A QUAND MÊME FAIM APRÈS!
  • Magasiner des vêtements? HELL NO. On magasine en ligne et on fait livrer nos vêtements des États-Unis. Cheap labor, cheap price for the big peeps.
  • Les célibataires pensent qu’ils le sont à cause de leur surpoids.
  • Se sentir toujours différent des autres, toujours “pas à sa place”.
Dodue
Crédit photo: Agence France Presse AFPQC

Puis un jour, on rencontre quelqu’un qui a eu une chirurgie bariatrique et ça nous pète au visage.

POW!!!!

Ça devient tout à coup évident. J’ai besoin de ça. Je suis rendue là. J’en ai assez de faire des régimes, des diètes, d’aller au gym et d’être brûlée après 10 minutes de tapis. J’ai de la misère à supporter mon poids, il faut en plus que je fasse des efforts physiques? Fuck, non.

Vous promèneriez-vous tous les jours avec une charge de 150 lbs? En plus de votre poids… NON.

C’est ce que moi je fais. À tous les jours. De toute ma vie.

Par choix? Non vraiment pas. Par laisser-aller? Peut-être. Par paresse? Sûrement.

Mais le jour où j’ai rencontré Patricia, qui a subi la gastrectomie verticale, j’ai fait le choix de ne pas vivre toute ma vie en tant que dodue. J’ai fait le choix, d’un jour, me sentir “dans le moule” ou “comme les autres”.

Choix facile diront certains….. vraiment?

Dodue un jour, dodue toujours? Pas toujours…

Ceux qui pensent cela ne savent pas ce qu’est le cheminement “vers-pendant-après” la chirurgie bariatrique.

Vous savez que l’attente à partir du moment de la demande de chirurgie à l’opération est d’environ 3 ans?

Vous savez qu’il faut passer des tests et des cours de nutrition avant de se faire opérer?

Vous savez que, selon les résultats de ces tests, on doit parfois aller voir des spécialistes avant de se faire opérer (ce qui retarde l’opération, donc plus long temps d’attente avant de passer sous le bistouri).

Vous savez que, selon notre poids, on doit faire un régime pré-opératoire? 2, 4 ou 6 semaines.

Le régime pré-opératoire d’une dodue

Je suis chanceuse, je ne suis pas TROP grosse, j’ai la “chance” de faire seulement 2 semaines de diète pré-opératoire.

La diète en tant que telle? 4 “shakes” protéinés du choix du chirurgien, par jour + 3 tasses de légumes verts. C’est tout. That’s it. Rien d’autre. Nada. Niet.

Pas de vinaigrette avec les légumes. Pas de trempette. Pas de sautés dans l’huile, là… nenon… des légumes VIERGES. “Shakes” et légumes… pour 2 semaines.

Après l’opération? Libérée, direz-vous…

OH QUE NON!

À quoi s’attendre suite à l’opération?

J’me serai fait charcuter l’estomac, pensez-vous que je pourrai manger? NON!

Soupe pas chaude et pas froide à la cuillère, eau pas chaude et pas froide à la cuillère, Jell-o… tout ça agrémenté de protéines en poudre, parce que mon estomac contiendra maximum ½ tasse de nourriture/liquide. Je dois prioriser les protéines.

Après quelques jours, eh bien, c’est la purée… oui oui, comme des pots de bébés… Oubliez ça le pain, les pâtes et la viande, l’estomac n’est pas prêt encore. N’oubliez pas… maximum ½ tasse de ce que je vais manger.

Je vais devoir manger 6 fois par jour. En petites quantités. Et mastiquer à l’infini pour aider ma digestion. Et vous savez quoi?

JE NE POURRAI PLUS JAMAIS BOIRE EN MANGEANT.

La nourriture gonfle lorsqu’elle baigne dans un liquide (prenez les céréales dans du lait par exemple)… Alors si je veux maigrir et ne pas étirer mon estomac, c’est fini boire de l’eau en mangeant. Je dois boire 30 minutes avant de manger ou 1h après.

Fack si t’avais soif et que tu viens de prendre une PETITE gorgée d’eau (on ne peut plus jamais “caler” un grand verre d’eau), ben tu passes GO et tu ne réclames pas ton repas (si on peut toujours appeler ça un repas) avant 30 minutes.

Dans quelques semaines je pourrai manger “normalement”… En minimes quantités, très mastiquées mais de tout… j’espère. Parce que pour plusieurs gens opérés, certains aliments ne passent plus. Ces gens vomissent ou font ce qu’on appelle un dumping. Diarrhées, sueurs, (le même sentiment que quand on a “fucking” trop mangé). Et ça dure très longtemps car l’estomac ne travaille plus comme avant.

Pensez-vous toujours que c’est la solution facile?

Pour lire d’autres articles sur Mamans avec Opinions, cliquez ici.
Pour rejoindre notre page Facebook, cliquez ici.

Révision : Mélanie Trudeau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.