La Bête à 4 z’yeux

Superbe livre à couverture rigide sous les éditions Édito jeunesse, la Bête à 4 z’yeux offre une belle morale au sujet des fausses rumeurs aux enfants (et aux adultes) qui lisent cette histoire.

Sam et Ingrid, deux petites souris, discutent de leur plan à venir pour célébrer l’anniversaire de leur amie Lulu. Oiseau, n’étant pas très loin, surprend alors la conversation. Cependant, ce qu’il entend n’est pas du tout ce que se disent les petites souris. Apparemment, une bête velue rôde dans la forêt. Il s’empresse alors d’aller raconter l’histoire à son ami Lièvre qui, à son tour, ajoute d’autres éléments sortis de son imaginaire à son ami Renardeau. La nuit venue, les trois mousquetaires s’aventurent dans la forêt, pour se retrouver face à face avec la fameuse bête velue, la Bête à 4 z’yeux! Le lendemain, les trois aventuriers racontent leur péripétie à tous les habitants de la forêt. Afin de prouver leur point, nos petits amis, Lièvre, Oiseau et Renardeau s’engagent à prouver à tout le monde l’existence de ce monstre, en creusant un trou pour l’attraper. Tous cachés derrière les arbres, ils attendent patiemment que la Bête à 4 z’yeux se pointe le bout du nez. Quelle ne fut pas leur surprise de voir apparaître Sam et Ingrid qui étaient dissimulés derrière des buissons. Hé oui, c’était eux, la fameuse Bête à 4 z’yeux. Comme ils le disent si bien, il ne faut pas toujours croire ce que l’on entend! Ils ne parlaient que de la fête à Lulu.

Ère de fausses rumeurs, fausses nouvelles

Belle morale, n’est-ce pas? Dans cette ère de fausses nouvelles, on prouve encore une fois qu’il est important de bien s’informer et de bien faire nos recherches pour s’assurer de la réalité des choses lues ou entendues. Mais, comment Ingrid et Sam ont pu savoir que les trois mousquetaires les avaient entendus parler? Je vous invite à vous procurer le livre pour découvrir cette belle surprise qui m’a fort plu.

La Bête à 4 z’yeux
Crédit photo : Marie-Ève Wild

L’auteur de La Bête à 4 z’yeux

Caroline Merola, auteure et illustratrice de ce petit livre de 32 pages, a été à l’Université Concordia en Beaux-Arts. Elle a plus de 40 titres à son actif et sont, pour la plupart, traduits en différentes langues : en anglais, en espagnol, mais aussi en tchèque, en arabe et en coréen. Impressionnant, n’est-ce pas? En 2011, elle a été lauréate du prix du Gouverneur Général, catégorie Illustration jeunesse après avoir été finaliste en 2007 et 2008. Finalement, elle a été directrice de collection aux éditions Bayard pendant près de 10 ans. Quelle femme!

Et vous, quel livre fait fureur avec vos enfants? Pour avoir d’autres idées, je vous invite à visiter la critique de l’une de nos collaboratrices en cliquant juste ici.

Révisé par: Caroline Robert

mm
Mère de deux fabuleux enfants, Raphaëlle, deux ans et demi et Cédric 1 an, je travaille comme chargé de projets senior dans une agence de voyages de motivation et d’événementiel. Passionnée par la vie, l’humain et le voyage, je suis appelée à visiter tous nos plus beaux coins de la belle province. Aimant la scène (le théâtre) et la danse, je suis une personne qui déplace de l’air. Me reposer ? Impossible ! En couple depuis 9 ans, j’essaie de trouver l’équilibre entre ma vie familiale, amoureuse et professionnelle. Quel défi !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici