Nouveautés de mai : mes coups de cœur.

Malgré la différence d’âge, de sexe, d’époque, d’intérêts, de génération et d’une multitude d’autres choses, dans ma maison nous avons tous une passion commune, la lecture! J’ai dernièrement eu la chance de recevoir à la maison, les nouveautés printanières de la maison d’éditions de l’Isatis :  trois magnifiques livres. Nous en avions déjà une pile empruntée à la bibliothèque, mais je me dis qu’on n’a jamais assez de livre chez nous!

Les 3 nouveautés

J’ai donc reçu trois livres, de format moyen. J’ai laissé mes enfants choisir par quel livre ils voulaient commencer. Le choix a été difficile! Puisqu’ ils ne savent pas encore lire, ils ont tout d’abord été attirés par les couvertures. Puis, je leur ai lu les titres, ce qui n’a pas aidé à faire un choix! J’ai finalement dû trancher et je l’avoue, les yeux fermés! Il faut dire que les images sont absolument magnifiques et les titres vraiment accrocheurs.

Nouveautés
Crédit photo : Noémie Ouellet

Nous avons finalement commencé par Je suis belle. J’ai tout de suite eu l’intuition, en regardant la page couverture, qu’il ne s’agissait pas d’une histoire de princesse. Mon intuition n’avait pas tord. Ce livre d’Angèle Delaunois, magnifiquement illustré par Philippe Béha, décline plutôt les différentes situations du quotidien dans lesquelles les filles sont belles. On veut abolir les stéréotypes et éloigner l’idée qu’être belle passe uniquement par l’apparence. Le livre s’adresse plutôt aux enfants de l’âge scolaire, je dirais. Il est un peu tôt pour ma «troizan», mais je le garde en poche pour plus tard!

Le deuxième livre a été Mon papa ne pleure pas. À notre grand plaisir, nous avons réalisé qu’il s’agissait d’un 2 dans 1! De l’autre côté, nous avons lu : Mon papa ne pue pas. Les deux sont écrits par Andrée Poulin et illustrés par Jean Morin. Le premier côté du livre raconte l’histoire d’un petit garçon qui tente par tous les moyens de faire pleurer son papa et qui ne comprend pas pourquoi, peu importe les circonstances, son papa ne pleure jamais. C’est au moment où il s’y attend le moins qu’il verra que les papas aussi peuvent pleurer. Le deuxième nous rappelle qu’il n’y a pas de sous-métiers et qu’ils sont tous importants.

Le dernier, mon grand coup de coeur, est Mon lit de rêve. Mes enfants et moi avons adoré ce livre! Gilles Tibo réussit à merveille à intégrer des rimes aux mois de l’année, aux chiffres, aux prénoms, aux jours de la semaine et plus encore. Une vraie poésie douce et parfaite pour l’histoire avant le dodo de la nuit! Qui plus est, Mathilde Cinq-Mars illustre plusieurs formes que le lit peut prendre, toutes aussi douillettes les unes que les autres. C’est un classique à la maison maintenant. Les enfants le redemandent encore et encore. Un bijou! Merci aux Éditions de l’Isatis pour les belles découvertes

Et vous, quel est votre classique histoire du soir? 

Pour en connaître plus sur Noémie Ouellet, cliquez ici.
Révision : Karine Perreault

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.