ANEB : Soirée bénéfice gourmande

Le 24 avril dernier, j’étais invitée à un cocktail dinatoire plutôt particulier, celui de l’ANEB. Tout d’abord, il se tenait dans le restaurant Portus 360. Juché tout en haut d’une tour du centre-ville, le restaurant offre une vue à 360° sur Montréal, en tournant lentement sur son axe central : la cuisine! De plus, deux illustres chefs servaient leurs bouchées signatures : Helena Loureiro (qui est d’ailleurs la propriétaire du Portus 360) ainsi que Jérôme Ferrer (plus connu pour le restaurant Europea). Enfin, tous ces gens d’affaires, artistes et gens des médias se réunissaient afin d’amasser des fonds pour l’ANEB (Anorexie et boulimie Québec).

ANEB
Crédit photo : Benoît Vermette

L’ANEB veut briser les tabous

Au premier abord, un thème gastronomique pour une fondation venant en aide à des gens atteints de troubles alimentaires peut sembler absurde, mais l’idée était de mettre fin à la stigmatisation entourant ces troubles et de démontrer qu’il était possible de développer une relation harmonieuse avec la nourriture. Saviez-vous qu’on peut se rétablir complètement d’un trouble alimentaire? Qu’on peut souffrir d’un trouble alimentaire, peu importe son poids, son genre, son orientation sexuelle? C’est pourquoi il est important que des organismes comme l’ANEB aient les moyens de venir en aide aux victimes de ces troubles.

ANEB
Crédit photo : Geneviève Bonneau

2 juin, Journée mondiale de sensibilisation aux troubles alimentaires.

Le 2 juin, pour souligner la Journée mondiale de la sensibilisation aux troubles alimentaires, des acteurs dans le domaine des troubles alimentaires de partout à travers le monde dont le Québec, la France, l’Australie et même le Japon s’uniront pour parler de la cause.

Le but de cette journée est d’aider la population à mieux comprendre ce que sont les troubles alimentaires et leurs enjeux. Elle a également pour objectif d’unir les efforts de tous pour amener la sensibilisation et l’éducation à un niveau suffisamment important qui permettra des changements majeurs quant à l’aide dispensée aux personnes aux prises avec un trouble alimentaire.

ANEB
Crédit photo : Anik Pauzé

Manger, un acte plaisant et rassembleur

Lorsque questionnés sur la raison de leur implication, les deux chefs ont des propos différents : «En tant que femme, la cause des troubles alimentaires me touche particulièrement. Dans mon pays, la nourriture se veut un lieu de rassemblement et de célébration. Ce soir, je partagerai avec les invités, dans un lieu qui m’est cher, mon restaurant le Portus 360, ma passion pour cet art qu’est la gastronomie.» — Helena Loureiro.

De son côté, Jérôme Ferrer ajoute que «La cuisine est l’art d’utiliser des produits chargés d’histoires pour créer le bonheur!».

C’est donc sous le signe de l’espoir, de la joie et du plaisir que les deux chefs et l’ANEB ont accueilli leurs invités. Et laissez-moi vous dire que nous nous sommes régalés! Toutes les bouchées étaient savoureuses et élégamment présentées. Mon seul bémol était peut-être le très grand  nombre de convives (tant mieux, plus de fonds amassés) pour l’espace alloué. Nous avions peine à circuler pour récolter nos amuse-bouches.

ANEB
Crédit photo : Benoît Vermette

Un groupe d’aide pour les proches

Depuis mai, un nouveau groupe de soutien fermé a été créé par l’ANEB afin d’aider les proches qui se sentent impuissants ou démunis face à la maladie de leur enfant, de leur frère ou soeur, de leur conjoint (e). Les proches pourront ainsi acquérir des outils et développer des habiletés pour faciliter la communication avec la personne aux prises avec un trouble alimentaire. Vous vous sentez concernés? Pour plus de renseignements, cliquez ici.

Pour lire d’autres articles de moi, cliquez ici.

Révisé par Caroline Robert

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.