Lisons, c’est l’été - les nouveautés jeunesse

La belle saison approche et bientôt, les enfants n’auront plus d’école, joueront dehors toute la journée et se coucheront plus tard. La routine d’avant dodo sera chamboulée, mais dans notre maisonnée, ma grande me demandera encore un livre avant de s’endormir et j’en suis très fière. Fière d’avoir su la contaminer d’une passion éternellement renouvelable, la lecture! Ce mois-ci, nos nouveautés étaient vraiment diversifiées et différentes des choix que nous aurions faits d’emblée à la librairie. Venez avec moi les découvrir…Lisons!

Lisons
Crédit photo : Anik Pauzé

Lisons : Le monstre est de retour

Un mignon album des Éditions Gallimard Jeunesse pour les 3 à 6 ans écrit par Michaël Escoffier et illustré par Kris Di Giacomo. De petites bêtes apeurées se rassemblent. Qui est ce monstre revenu les hanter? Oiseau, Cochon et Souris, tout à tour, viendront essayer d’amadouer ce visiteur bizarre : le lecteur! Ce récit comique reste juste assez subtil pour que l’enfant se questionne réellement sur l’origine du monstre mentionné. La deuxième lecture prend un tout autre sens et c’est vraiment à ce moment que le bouquin devient amusant :

«Le monstre est de retour
– Qu’est-ce qu’il fait
– Il nous observe. 
– Vous êtes sûrs que c’est le même monstre
– En tout cas, il est toujours aussi laid
– Qu’est-ce que tu fais
– Je tente un rapprochement. 
– Tu vas te faire déchiqueter! Reviens ici tout de suite!»

Lisons : Un papa dans l’équipe de soccer!

Un papa se retrouve dans l’équipe de soccer de son fils, mais il se laisse un peu trop prendre au jeu… Durant la partie, il est une véritable source d’embarras : il grogne contre ses coéquipiers, agit comme s’il était le seul joueur sur le terrain et va même jusqu’à piquer une crise de nerfs!

Lisons
Crédit photo : Anik Pauzé

Cet album ludique de Maureen Fergus, illustré par Mike Lowery, plaira aux amateurs de soccer (petits et grands) et fera sourire les mauvais perdants car après tout, c’est pour s’amuser que l’on joue au soccer, non?

Bien adapté à un jeune public (3 à 7 ans), l’enfant rigolera de cette inversion de rôle plutôt cocasse et se surprendra à corriger les mauvaises actions de ce papa «passionné».

Lisons : Le collectionneur de mots

Cet album de l’auteur-illustrateur Peter H. Reynolds (Joyeux rêveur) prend une belle tournure poétique et témoigne de la force des mots et de leur impact lorsqu’on les partage avec le monde.

Lisons
Crédit photo : Anik Pauzé

«Certains collectionnent les timbres.
D’autres collectionnent les pièces de monnaie. 
D’autres encore collectionnent les œuvres d’art. 
Et Jérôme
Jérôme collectionne les mots…»

Lisons
Crédit photo : Site web de Scholastic

Ce joli récit appelle à l’imaginaire et ouvre une belle discussion sur les mots : ceux que l’on aime, ceux qu’il nous est interdit de prononcer, ceux qui sont doux et ceux qui sont laids. Il est resté un favori dans notre bibliothèque.

Lisons : Parvana, une enfance en Afghanistan

Adaptée d’un roman éponyme primé de Deborah Ellis, cette poignante version bande dessinée vise un public un peu plus âgé (10 à 14 ans) et traite de thèmes comme la loyauté, la survie et l’amitié dans des circonstances extraordinaires comme la guerre.

Parvana, une jeune fille de Kaboul, décide de se déguiser en garçon afin de gagner de l’argent et d’aider sa famille dont le père a été emprisonné pour possession de livres interdits.

Lisons
Crédit photo : Site web de Scholastic

La féministe en moi rageait de lire quelques passages de cette bande dessinée dont les illustrations sont tirées du film réalisé par Nora Trowley. Toutefois, c’était important pour moi que ma fille sache que quelque part dans le monde, il y a des petites Parvana pour qui la vie n’est pas facile et pour qui l’éducation n’est pas possible. Ce récit parvient aisément à le démontrer.

«Une histoire de courage et d’héroïsme qui inspirera les jeunes de tous les pays.» — Angelina Jolie

Peu importe la saison

Vous allez me trouver étrange mais moi, c’est l’été que je lis. Il n’y a rien que j’aime plus que de m’asseoir au soleil couchant sur notre terrasse après le souper, un bon verre à la main, et plonger dans un récit captivant. De toute façon, il n’y a plus rien d’intéressant à la télé. Mon projet pour cet été? Que ma grande se joigne à moi, nous serions blotties sur notre chaise longue pour lire. N’est-ce pas une autre façon de profiter du beau temps? Alors peu importe la saison… lisons!

Êtes-vous curieux de lire d’autres textes que j’ai écrit? C’est par ici!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.