Laissez les parents être des parents

Quand tu attends ton premier enfant, tu stresses, tu te demandes si tu vas être un bon parent, si tu vas avoir le tour. Et quand bébé arrive et tu y vas avec des essais et des erreurs, tu apprends à être parent en même temps que ton enfant grandit. Tu l’aimes du plus profond de ton être, donc tu fais de ton mieux. Tu poses des questions à ceux en qui tu as confiance. Et là… PAF ! Les « supers-parents-qui-savent-tout-parce-que-EUX-sont-passés-par-là » arrivent dans ta vie…

Tu te rends compte assez vite que la question suivante, qui semble inoffensive: « Pis ! Comment ça va avec ton p’tit amour ? » est la porte d’entrée pour te dire quoi faire, même si tu n’as rien demandé.

parents
Crédit photo : Pixabay

Les parents : Cordonniers mal chaussés

Oh qu’il en pleut dans ce monde des parents qui veulent absolument te conseiller LEUR méthode. Des « tu fais ça comme ça… » avec une face de jugement ou des « Tu ne devrais pas… », des « Ben non, faut pas faire ça… », des « moi, j’ai pas fait ça comme ça » et même des « moi dans mes livres ». Ces débuts de phrases sont très fréquents. Toutes ces personnes, avec ou sans enfant, ont, un jour ou l’autre, certifié que chaque enfant est différent et qu’il y a de multiples façons d’élever un enfant. Toutes ces personnes ont oublié qu’elles aussi en avaient eu assez des conseils de tout le monde.

Avant de conseiller ou juger un parent qui ne vous a PAS demandé conseil, pensez à vous il y a quelques années. Comment vous étiez fier de faire à votre façon, de faire des erreurs, d’en grandir et de faire mieux. Pensez à combien vous en aviez assez que tout le monde vous dise quoi faire. Pensez au nombre immense de conseils que vous avez reçus et que vous avez oubliés 10 minutes plus tard. Pensez au jugement de certain envers vous et votre famille. Pensez à tout ça… et… abstenez-vous ! Souvent la conversation a commencé par un « Pis ! Comment ça va avec ton p’tit amour ! » pas un « Raconte-moi comment ça va pour que je puisse te dire comment faire ». Il est possible de demander gentiment: « Est-ce que tu aimerais que je t’explique ma façon de faire ou que je te donne mon opinion ? »

Merci pour les conseils demandés

Par contre, aux parents à qui on se confie, ceux à qui on demande leur avis: MERCI. Vous nous avez sauvé du stress, aidé à comprendre, suggéré d’autres façons de faire et tout ça sans émettre de jugement, et ça, ça fait chaud au cœur.

Pendant votre prochaine conversation avec un parent, n’oubliez jamais que vous êtes parents (ou que vous le serez) et que vos enfants ne sont (et ne seront) pas pire que les autres. La personne en avant de vous fait de son mieux et a besoin d’encouragements, pas de jugement. Laissez donc les parents être des parents.

Notre page Facebook regorge d’informations pertinentes. Faites-y un tour !

Révisé par: Caroline Robert

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.