Paul, le premier deuil de ma petite fille

Je suis déménagée dans ma maison il y a 5 ans, petite maison en banlieue avec de merveilleux voisins. Lors de mon déménagement, j’étais enceinte de 8 mois. Mes filles n’ont connu que cette maison et ces voisins. Lors de ma séparation, il a été important pour moi de racheter seule la maison pour garder cet entourage pour mes filles et moi! Abby, ma grande de quatre ans, voue une vraie admiration pour mon voisin, Paul. Celui-ci est, depuis mon arrivée dans la maison, un réel support pour moi ! Il connaissait tous les petits détails de la maison, car cette dernière appartenait à sa tante.

Paul
Crédit photo : Pixabay

Mon cher voisin ne manquait jamais de saluer mes filles, de les faire participer aux travaux (passer le souffleur à feuilles, ramasser les branches, laver les autos), un vrai bon monsieur, le voisin que toute personne rêve d’avoir!

La maladie de Paul

Malheureusement, Paul est tombé malade il y a deux ans, et a succombé à son cancer le 5 septembre dernier. Depuis, Abby me réclame « son » Paul tous les jours. Je lui ai expliqué que Paul était malade, qu’il s’est endormi et est parti au ciel, qu’il n’avait plus mal! Mais non, cela ne lui suffit pas comme explication. Ce n’est pas vrai, « son » Paul n’était pas malade, elle peut le soigner et lui donner du sirop aux bananes !! Ahh! La naïveté si touchante des enfants!

Expliquer la mort à un enfant si jeune n’est pas facile, c’est cruel.  J’espère que le temps l’aidera à faire son deuil, car elle m’en parle quotidiennement et me demande pour aller le saluer. Je lui suggère de rêver à lui, c’est la seule réponse que j’arrive à lui fournir.

Au revoir mon cher Paul, tu nous manques déjà!

Pour lire d’autres articles écrits par Mélissa Arbour, cliquez ici. Vous avez déjà jeté un coup d’œil à notre page Facebook? Elle regorge d’informations pertinentes!

Révision: Élaine Sylvestre

mm
Maman de deux petites filles caramel (Haïtienne-Québécoise) et belle-maman de deux grandes filles, je navigue au milieu du tourbillon d’hormones féminines, d’hyperactivité, de troubles de comportement, de retard de langage et de tout ce qui s’en suit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.