L’épicerie à 75$, oui mais…

Ah l’épicerie à 75$ par semaine pour une famille de 4… C’était LE sujet chaud de l’heure lors de la dernière semaine de la campagne électorale provinciale!

Est-ce possible? Réaliste? Oui, mais…

Il ne faut pas négliger le “mais”!

épicerie
Crédit Photo : Pixabay

J’ai beaucoup lu sur le sujet et j’ai trouvé des opinions qui partaient dans tous les sens! Étant moi-même la reine de économies, quand il est question de l’épicerie, ce sujet m’interpelle réellement.

Après plusieurs lectures, je me rends à l’évidence, il est possible de considérer nourrir une famille entière de 4 personnes, avec un menu varié, pour 75$ par semaine (3 repas par jour). MAIS l’investissement premier sera évidemment plus que ce montant.

Une épicerie fractionnée

Je m’explique. Achetons un pot de beurre d’arachide à 3.99$/ 1kg. Si pendant la première semaine on en mange le tiers, un montant de 1.33$ seulement sera alors utilisé sur le montant du 75$. Mais la question est: Où peut-on acheter seulement le tiers d’un pot de beurre d’arachides? Ou encore, qui mesure chaque élément de ce qu’il boit et/ou mange? Et surtout, qui n’a pas de fringales, boit seulement de l’eau et ne mange aucun dessert?

Oui, il est possible, en calculant les montants par portion, de s’en tirer avec 75$. Mais la facture d’épicerie réelle ne sera jamais d’un tel montant, car nous n’achetons pas des quantités divisées exactes afin d’y arriver.

Et ne négligeons pas le fait de la santé. L’été, il sera plus facile de trouver des fruits et des légumes de saison, mais l’hiver? J’ai des doutes. Nous risquons de manger du rutabaga et des carottes beaucoup trop souvent à mon goût!  On nous recommande une alimentation variée en fruits et légumes, mais comment y arriver avec un si faible budget? Comment contenter les envies et les désirs de tous et chacun au sein de notre famille?

Une épicerie réussie

Au milieu de tous ces débats et menus souvent incomplets, j’ai déniché le site d’un papa à la maison qui s’est prêté à l’exercice. Son menu comprend 3 repas par jour. Pour faire son épicerie, il s’est basé sur les spéciaux de la semaine et fractionne ses prix selon les quantités réelles utilisées tel que décrit plus haut. Somme toute, je trouve son menu varié et complet. Pour vous en faire une petite idée, je vous invite à visiter la page de Papa popote. Remarquez qu’il est aussi possible de s’inscrire à une liste électronique, avec son adresse courriel, afin de recevoir chaque semaine, un menu avec tous les spéciaux d’épicerie à ne pas manquer! Un petit outil pratique!

Mais, soyons honnête, il faut considérer avoir des enfants pas trop difficiles, ne mangeant pas de dessert ni de collation et ne buvant pas de jus et très peu de lait!  Ce genre d’enfant existe? Pas chez moi du moins!

Économiser sur l’épicerie

Il est aussi possible et facile d’économiser beaucoup sur l’épicerie, mais il faut utiliser les moyens mis à notre disposition. Pour ma part, la façon que j’économise le plus, est en utilisant les circulaires et les imbattables! Vraiment, cette opportunité ne m’oblige pas à faire 4 ou 5 épiceries et me permet d’avoir des rabais considérables, surtout dans le département de la viande. Certains ajoutent à cela les coupons. J’ai essayé, mais cela me demandait trop de travail et j’ai finalement laissé tomber, mais il est vrai que des économies, j’en faisais!

Pour en lire un peu plus à ce sujet, je vous invite à visiter la page de Papa Popotte qui a créé un menu quand même intéressant et relativement complet en respectant le budget, du moins si on fractionne selon les quantités utilisées!

Finalement, je crois que cela peut être faisable, tout dépend de la façon que l’on calcule, mais je sais pertinemment que dans ma famille de 6, c’est impossible! Il faut dire que j’ai des mangeuses de collations et des buveuses de lait au point de songer à acheter une vache!!

Pour lire d’autres articles écrits par moi, cliquez ici.

Révisé par: Caroline Robert

mm
Maman de deux petites filles caramel (Haïtienne-Québécoise) et belle-maman de deux grandes filles, je navigue au milieu du tourbillon d’hormones féminines, d’hyperactivité, de troubles de comportement, de retard de langage et de tout ce qui s’en suit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.