Chères filles, je ne suis pas votre G.O.

Suis-je la seule maman qui a envie de faire des millions d’activités différentes, d’explorer de nouveaux lieux, de faire de nouvelles expériences, mais quand vient le moment de ces aventures…je recule et je renonce! J’aimerais faire découvrir plein de choses à mes filles, être la maman hyper active et pleine d’idées pour bouger, apprendre, s’amuser. Mais… ce n’est pas moi!

L’importance de la routine pour mes filles

La routine de mes filles est très importante.  Certains diront qu’elle l’est trop, c’est possible. Il m’arrive évidemment de la changer ou de passer outre leurs habitudes, mais rarement la semaine et cela varie selon la journée qu’elles ont eue à la garderie. Par exemple, je voulais aller au magasin ce soir acheter des bottes d’hiver et ensuite aller souper au restaurant. Avant de décider quoi que ce soit j’ai contacté l’éducatrice de mes filles pour savoir comment se passait leur journée.  Elle m’avise que mes puces sont très, très fatiguées. Alors stop, on oublie le magasin et le restaurant. Ce soir sera souper rapide, bain et film collé. Ensuite, hop au lit!

Si je ne respecte pas leur horloge interne je sais que le lendemain j’en paierai le prix et ma patience aussi ! Alors aucun de nous ne sera gagnant…

Activités supervisées vs autonomie

Je ne suis pas toujours la routine à la lettre et j’organise des activités avec les filles. Elles adorent les centres d’amusement, le parc, les promenades dans les bois, n’importe quoi qui bouge ! Mais on reste souvent à la maison aussi. Faute de sous, d’envie ou simplement parce qu’une des filles est moins en forme, est malade, etc. Dans ce cas, je m’arrange pour qu’elles se divertissent autrement.

Oui, parfois je planifie des activités, mais je tiens aussi à ce qu’elles apprennent à se divertir seules, apprennent à faire aller leur imagination, leur autonomie, et qu’elles jouent par elles-mêmes.  Je crois que les enfants ont besoin de temps supervisé et encadré, mais ils ont aussi besoin d’apprendre par eux-mêmes. Ils ont besoin de se salir, de faire des gaffes, de se retrouver face à des problèmes, de trouver des solutions, etc.

filles
Crédit photo : Pixabay

Oui, je suis la maman assise avec mon livre laissant mes girls faire de la soupe à la boue et au gazon l’été. Je suis aussi la maman qui laisse ses enfants jouer dans l’eau dans la maison même si ça fout un peu de bordel! Tant qu’il n’y a rien d’irréparable…

Mais je ne suis pas leur amie, je suis la maman.  Oui je vais jouer de temps en temps avec elles, mais ayant des enfants d’âges rapprochés, je trouve important qu’elles apprennent à jouer ensemble et, surtout, à régler leur conflit seules, avec le plus de diplomatie que trois petites pestes peuvent le faire!

Les enfants ont besoin de bouger, toucher, explorer, sentir, goûter (!!!), etc. Pour certains je suis une mauvaise mère car mes filles sont sales par moment, bougent beaucoup, rient fort, parlent fort, mais pour moi cela démontre juste qu’elles sont heureuses et qu’elles s’affirment!

Pour lire d’autres articles écrits par Mélissa Arbour, cliquez ici. Notre page Facebook regorge d’idées. L’avez-vous visitée récemment ?

Révision: Amélie Fasulo

mm
Maman de deux petites filles caramel (Haïtienne-Québécoise) et belle-maman de deux grandes filles, je navigue au milieu du tourbillon d’hormones féminines, d’hyperactivité, de troubles de comportement, de retard de langage et de tout ce qui s’en suit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.