Catherine Dorion dérange!

Catherine Dorion, la députée de Taschereau du parti politique Québec Solidaire – celle qui a obtenu 15 371 votes aux dernières élections et qui possède une communauté Facebook de plus de 40 796 abonnés -, DÉRANGE!

Que ce soit par ses choix vestimentaires que plusieurs qualifient d’inappropriés [pour une personne de sa stature] ou par son langage coloré [que plusieurs s’entêtent à appeler un français racoleur*], il est clair que Catherine Dorion ne laisse personne indifférent.

Mais qu’en est-il de la personne, de ses discours et de ce qu’elle défend?

Juger sans réellement connaître…

Peut-être que les journalistes qui s’improvisent critiques de mode devraient arrêter de mettre l’accent sur les goûts vestimentaires de Mme Dorion et se concentrer davantage sur ses propos. Ils se rendraient peut-être compte que derrière ses tenues un peu plus colorées qu’à l’habitude, qui ressemblent davantage à celles des citoyens qu’elle représente, se trouve une jeune femme allumée ayant visiblement bien des choses à dire, et à défendre au nom de ses concitoyens.

Catherine
Crédit photo: Simon Clark de l’Agence QMI

“La Catherine” de 2012

Si vous êtes comme moi et que vous aimez en connaître un peu plus sur vos têtes dirigeantes, vous savez sans doute déjà que “la Catherine” de 2012, qui était alors candidate pour Option nationale, un collectif de Québec solidaire, a toujours été une femme engagée, impliquée émotionnellement et colorée, qui ne mâche manifestement pas ses mots.

“La Catherine” de 2018, tout comme celle de 2012, semble vouloir faire bouger les choses [pour le mieux] même si elle a gagné en maturité et qu’elle est sensiblement plus posée dans ses discours. “La Catherine” de 2018, tout comme celle de 2012, semble prête à tout pour se faire entendre ainsi que pour faire résonner la voix de ceux qu’elle représente et qui ont décidé de croire en elle en lui donnant sa chance à l’Assemblée nationale.

Certains diront qu’elle joue visiblement un rôle, vu ses talents de comédienne et son diplôme du Conservatoire d’art dramatique de Québec obtenu en 2004. D’autres – la majorité soit dit en passant – décideront de faire fi des ouï-dire et de croire en l’authenticité de leur candidate de Taschereau.

Qui a tort? Qui a raison?

Personne… sauf que je trouve “facile” de juger une personnalité publique sur son apparence (son contenant) au lieu de lui laisser la chance de faire ses preuves en écoutant ce qu’elle a à dire (son contenu).

Le contenu ne devrait-il par prévaloir sur le contenant?

Je ne suis ni péquiste, ni caquiste, ni populiste, ni…

Je suis par contre POUR un vent de changement – un renouveau – et je crois qu’il est important de bousculer “les vieilles mentalités” de nos leaders d’hier, d’aujourd’hui et de demain, afin de pouvoir renaître de nos cendres tel un phénix (un oiseau mythologique connu pour renaître de ses cendres une fois son temps venu).

Ensemble, on est plus fort!

Il n’y a rien de honteux à se renouveler, à faire de la place aux leaders de demain, à essayer de nouvelles idées, à créer de nouvelles lignes directrices, etc. Le changement, même s’il est déstabilisant pour plusieurs, est bénéfique à l’être humain. 🙂


*une imitation du parler populaire.

L’information. La désinformation. Croire. Ignorer. Vivre et laisser vivre. Décider de juger. Prendre une décision. Faire un choix, et l’assumer. 😉 Bonne réflexion!

P.S. Sa manière de s’exprimer me rappelle vaguement celle de Fred Pellerin, ce grand conteur aux talents multiples… Vous ne trouvez pas?!

Pour en savoir plus sur la députée de Taschereau ou pour la suivre sur Facebook, cliquez ici. Pour en savoir davantage sur Mamans avec opinions, c’est par ici.

L’artiste qui a fait la photo annonçant l’article est Jean-Guillaume Blais.

mm
Je suis Mélanie Little, la personne (depuis 1982), la mère (depuis 2008), l'épouse (depuis 1999) et la fondatrice/rédactrice en chef de Mamans avec opinions (depuis 2015) - celle à l'origine de ce beau projet. Éducatrice spécialisée de formation, j'ai une attirance pour tout ce qui touche, de près ou de loin, à la communication, à l'écoute et à la relation d'aide. Je suis celle que vous risquez de voir prendre la parole lorsque vient le temps de défendre une injustice ou de soutenir une cause. Mais je suis également celle qui aime papoter, lire, écrire et jouer à des jeux de société. Simple, accessible et très sociable, j'entre facilement en interaction avec "les autres".

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.