Blessures à soigner : Ma dépression et moi (deuxième partie)

Lorsque j’ai consulté mon médecin au sujet de ma dépression, en janvier dernier, elle m’a recommandé d’entreprendre une thérapie psychologique. C’est ainsi qu’après avoir fait mes recherches sur l’Ordre des psychologues du Québec, je me suis retrouvée dans le bureau de celle qui deviendrait ma confidente pour les prochains mois et qui m’aiderait à panser mes blessures.

blessures
Crédit photo : Pixabay

Je réinvente ma vie

Évidemment, je vais me garder un petit jardin secret sur nos rencontres. Toutefois, j’ai le goût de vous partager deux choses. La première, c’est la lecture qu’elle m’a suggérée. Je réinvente ma vie, vous valez mieux que vous ne pensez (publié aux Éditions de l’Homme). Ce livre de Jeffrey E. Young et Janet S. Klosko, deux spécialistes de la thérapie cognitive, traite principalement de onze schémas fondamentaux. Le but est de pouvoir les identifier et, ainsi, modifier nos pensées, nos sentiments et nos comportements inefficaces dans nos relations personnelles et professionnelles. C’est un livre de 360 pages, dans lequel on vous invite, à travers différents exemples, à reconnaître vos blessures, à partir de votre vécu et de votre enfance. Puis, on vous propose quelques suggestions pour réussir à changer vos schémas. Je vous le recommande de tout cœur. Pour ma part, je le lis quelques pages à la fois, en prenant le temps d’analyser mes résistances, puis je fouille dans mes souvenirs et j’identifie mes blessures et les raisons pour lesquelles j’attire les situations présentes dans ma vie. Le livre se vend autour de 30$ et est disponible en fichier numérique. On retrouve également, à l’intérieur du livre, quelques questionnaires pour vous aider à cibler les schémas et les comportements développés. Il ne s’agit pas ici de se flageller, mais plutôt de déceler, prendre conscience de nos réactions et nos blessures.

La culpabilité

Le deuxième partage, c’est qu’on doit se déculpabiliser : se délivrer de toute cette culpabilité qui nous pèse et qui, rappelons-le, n’aidera en rien la guérison. Personne ne demande à une personne qui a le cancer de se grouiller à guérir : faire le ménage, retourner au travail… On doit accepter que, temporairement, il est possible qu’on oublie certains détails importants, que certaines tâches prendront plus de temps à s’effectuer et que le ménage n’est pas la priorité pour l’instant. Si on est en couple, il faudra réfléchir à des solutions :

  • Engager une femme de ménage
  • Acheter des repas préparés
  • Organiser un calendrier pour faciliter la gestion des rendez-vous et paiements
  • S’accorder une soirée de couple en réservant une gardienne
  • Solliciter le soutien de la famille ou des amis
  • Faire participer les enfants à quelques tâches ménagères, selon leur âge
  • S’informer des ressources pour l’aide aux devoirs des enfants
  • Réduire les dépenses superflues pour débloquer un budget de soutien
  • Échanger des moments de répit avec les parents des amis de nos enfants
  • Effectuer ses transactions en ligne
  • Etc.

Se reconstruire

Ensuite, il faut s’accorder du temps pour prendre soin de soi et briser l’isolement :

  • Reprendre contact avec nos amis
  • Faire des exercices de respiration
  • S’offrir une nouvelle coupe de cheveux ou une coloration
  • Faire une liste de nos objectifs de vie
  • Bouger au moins trois fois 20 minutes par semaine (marche, vélo, nage, danse, entraînement)
  • Prendre un bain relaxant, avec une musique douce et une odeur agréable
  • Décrocher des réseaux sociaux, prendre contact avec la réalité
  • Se faire un masque facial, une crème hydratante
  • Solliciter l’aide de nos enfants ou amis pour se faire un relooking et organiser une petite sortie au restaurant
  • Cuisiner un nouveau repas et oui, il faut oser ! Allez sur Ricardo en ligne et tentez une nouvelle recette.
  • Enveloppez-vous dans une couverture chaude et prenez l’air dans une chaise longue avec une bonne lecture.
  • Etc.

Il faut activer le changement pour opérer le changement. Tout nous demandera de l’énergie. On se donne un défi par jour. Parfois, ce défi est justement de lâcher prise sur le ménage, sur la perfection ! Quel sera le vôtre aujourd’hui ?

N.B: Je tiens une fois de plus à préciser que le contenu de cet article ne remplace en aucun cas les conseils ou soins d’un professionnel. N’hésitez pas à consulter un médecin pour toutes vos questions relatives à votre état de santé.

Pour en lire un peu plus sur l’auteure, c’est ici.

Révision: Élaine Sylvestre

mm
Femme de cœur plus que de tête, maman de 4 enfants presque parfaits, et nouvellement mamie d'un petit trésor ! Je suis passionnée par les voyages, les arts, le magasinage à rabais et la psychologie humaine. Je travaille d'ailleurs comme technicienne en éducation spécialisée depuis 2010 en milieu scolaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.