Élise Gravel : Le pire livre du monde

Connaissez-vous déjà l’univers d’Elise Gravel? Si oui, vous serez heureux de lire ce nouveau livre « Le pire livre du monde » avec vos enfants, car il répondra certainement à vos attentes. Si vous ne la connaissez pas et bien ce livre est un bon départ pour la découvrir. Le plaisir et les rires ont été au cœur de notre découverte littéraire.

Je dois avouer, Elise Gravel est une auteure et illustratrice jeunesse que j’adore comme maman. Les valeurs qu’elle met de l’avant sont celles que je désire aussi enseigner à mes enfants. Elle produit de belles affiches pour faire comprendre aux enfants l’apprentissage par l’erreur, l’égalité des sexes, la discrimination, l’autisme et bien d’autres. C’est aussi dans cet esprit que son nouveau livre s’inscrit. Toutefois, je vous avise que vous devez comprendre que le sens de l’humour est essentiel à cette lecture. Voici quelques apprentissages et valeurs qui sont mis en valeur dans ce livre.

Gravel
Crédit photo : Annie Fournier

L’apprentissage de l’orthographe

Ne vous surprenez pas de croiser des fautes d’orthographe dans ce livre. C’est surprenant, mais n’oubliez pas qu’il s’appelle « Le pire livre du monde ». L’objectif est que l’enfant repère les fautes à travers la lecture. Ça fonctionnait très bien avec mon fils de 7 ans qui se sentait fier de repérer certaines erreurs. Ne vous inquiétez pas les 2 personnages commentant le livre se chargent de vous avertir qu’il y a des erreurs dans ce livre et que c’est horrible. Un commentaire au lecteur est aussi émis par l’auteure à la fin du livre. En espérant que personne ne prenne au sérieux ce supposé manque de professionnalisme.

Gravel
Crédit photo : Annie Fournier

Les imperfections

Ça nous arrive à tous de devoir vivre un jour avec un petit gâchis sur une feuille de papier importante. Cet aspect est présent dans le livre et mon fils a cru que c’était moi qui avais abîmé le livre. Je vous garde la surprise sur la façon dont cet aspect est traité à l’intérieur de l’ouvrage, mais ça vous permettra de garder cet exemple en tête lors d’un prochain accident. Ça va vous permettre de dédramatiser la situation.

Les stéréotypes

Ça vous irrite d’entendre des commentaires comme: « le rose c’est pour les filles ». Encore une fois, vous serez comblé, car l’auteure et illustratrice combat les stéréotypes en faisant allusion à cet aspect. C’est quelque chose qui revient souvent avec l’auteure qui évite de vouloir catégoriser les enfants en fonction des stéréotypes sexuels.

Du plaisir

On sent qu’Elise Gravel a surtout le désir de vouloir divertir les enfants et de faire en sorte que le ridicule ne tue pas. Clairement, le livre est rempli de folies et vous trouverez un grand plaisir à découvrir les nouvelles idées folles qui apparaissent à chaque page. Laissez votre sérieux de côté et profitez de ce moment de divertissement. Parfait, pour un moment de plaisir avec les enfants. J’espère que vous aurez autant de plaisir que nous à lire ce livre.

Vous avez aimé le sujet? Vous aimerez sûrement cet article, cliquez ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.