La maternelle, le début des problèmes

Ma belle grande fille, tu as fait ton entrée à la maternelle en septembre dernier et tu avais si hâte… J’étais confiante, tu es une petite fille sociable, intelligente et vive d’esprit. Malheureusement, je n’avais pas prévu les difficultés auxquelles nous allions devoir faire face. C’était le début des problèmes.

Entrée maternelle

La rentrée à la maternelle

Tu as passé tout l’été à me demander à quel moment tu allais commencer l’école. On comptait les dodos ensemble. Enfin, est arrivé le matin de la rentrée scolaire! Je t’ai accompagnée dans la classe, tu étais aux anges! Ton enseignante était adorable, tu avais déjà des amies et j’étais certaine que tout se passerait bien. J’ai été tellement surprise de la première communication avec ton professeur…

La maternelle: première communication

Après seulement la première semaine, j’ai reçu un message de ton enseignante. Tu n’étais pas très gentille en classe, tu ne tolérais pas les amis et tu te mettais souvent en colère! Où était passée ma belle grande fille si douce et gentille? À la maison, nous avons serré la vis. En fait, nous avons parlé beaucoup avec toi afin de te faire comprendre qu’il faut être gentil si on veut des amis. Il fallait que tu comprennes qu’en classe il y a des règles à respecter, comme partout ailleurs. Malgré tout, la vie à l’école n’était pas facile pour toi, tu vivais tes premiers échecs et moi aussi par la bande.

Les problèmes se sont répercutés jusqu’au service de garde. Effectivement, chaque soir quand j’allais te chercher, on me racontait ce que tu avais fait, tes mauvais coups. J’ai atteint le point de ne plus avoir envie de rentrer au service de garde par crainte de mauvaises nouvelles.

Retour à l’enfance

Depuis que ma fille est toute petite, sa pédiatre me dit que ma grande a un petit quelque chose. Aucun diagnostic n’a été posé en raison de son trop jeune âge, mais son médecin parle de douance et de TDA avec ou sans H. Heureusement pour nous, nous avons une perle comme médecin, qui préfère tenter tout ce qui est en notre pouvoir avant de médicamenter ou de catégoriser un enfant. Je ne m’enfonce pas la tête dans le sable, mais je préfère tenter des méthodes plus douces avant d’y aller plus drastiquement.

Cervalin

Un jour où je me promenais dans un centre commercial, je suis passée devant une boutique de produits naturels Naturiste. Mon attention a été attiré par une grande pancarte indiquant un produit qui aide les TDAH, le Cervalin. L’employé m’a expliqué que le produit aide à calmer le système nerveux durant le sommeil. Comme la personne a mieux dormi, elle passe alors une meilleure journée.

Cela m’a interpellée, car il faut savoir que ma grande est somnambule et se réveille fréquemment durant la nuit. J’ai donc acheté le produit, en me disant que le pire qui pouvait arriver, c’était que je perde 25$! Avant de le donner à mes enfants, je l’ai testé, car c’est aussi bon pour les enfants que les adultes. La sensation est simple: on se sent calme, propice au sommeil, sans pour autant être somnolent. Je dirais que c’est plutôt une sensation de lourdeur très bienfaisante.

Un mois plus tard…

Miracle! Moi qui ne crois pas aux miracles, j’ai vu un résultat 2-3 jours après la première dose! J’ai averti la professeure de ma fille du test de produit que je faisais, donc elle a pu être plus attentive elle aussi aux changements. Et wow, un résultat inattendu! Abby dort maintenant mieux, s’endort en 5 minutes et n’a aucun réveil durant la nuit. Aussi, elle passe de meilleures journées et est plus concentrée à la maternelle. Je n’ai plus de notes de la professeure, elle a même reçu des coupons récompenses pour des bonnes actions.

On s’entend que ce n’est pas magique, mais je crois que c’était seulement le petit plus qu’elle avait besoin pour améliorer son comportement. J’en donne aussi à ma petite de presque 4 ans, qui ne faisait pas encore ses nuits !!! Magie, elle dort enfin toute la nuit sans réveils et le matin elle est souriante au lieu d’être bougonne. Un grand changement!

Comme quoi, il faut s’écouter en tant que maman. Je savais qu’il y avait un problème avec ma grande, mais que le problème n’était pas nécessairement sa personnalité. Elle devait encore faire des siestes de 2 heures chaque jour avant son entrée à la garderie. Après sa rentrée scolaire, elle manquait probablement de sommeil et n’arrivait pas à le rattraper la nuit, ce qui est maintenant chose faite!

Je ne croyais pas aux produits naturels avant, je suis maintenant une convertie!

Pour lire d’autres articles écrits par Mélissa Arbour, cliquez ici.
Pour nous suivre sur Facebook, cliquez ici.

Crédit Photo : Pixabay
Révisé par: Mélanie Trudeau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.