Mon emploi remis en question

Cette année, la vie a mis des obstacles à travers de mon chemin afin de me forcer à une remise en question fondamentale au sujet de mon emploi. Cela me permet aujourd’hui de dire que je suis sur mon X, je fais ce que j’aime, je fais ce que je désire et je vogue vers mes objectifs de carrière tant souhaités. Mais cela n’a pas été des plus facile.

Remise en question
Crédit photo : Pixabay

Les bonnes questions

Au début de l’année, je me suis beaucoup remise en question au sujet de ma carrière. Est-ce que mon travail me rendait encore heureuse? Devais-je changer de carrière? Retourner aux études? Après avoir trouvé des réponses à ses questions, j’ai pu me rendre à l’évidence que mon métier me convenait encore, tant par ses défis, que par ses avantages de toutes sortes. Mais si je fais le bon métier, est-ce que je le fais au bon endroit?

J’ai été fonctionnaire au gouvernement provincial pendant de longues années, je savais pertinemment que le milieu privé était fait pour moi! Alors je me suis demandé si j’étais dans la bonne entreprise. Conflits, chocs des générations et vision de l’avenir divergeaient beaucoup avec mes valeurs et je ne me sentais plus à ma place.

J’étais alors à la recherche d’un nouvel emploi…

La recherche d’emploi

Mes critères sont élevés:

  • Très près de la maison;
  • Des horaires qui cadrent avec ma vie de famille;
  • Un salaire équivalent ou supérieur à ce que je gagne.

Je sais ce que je veux alors j’épluche les offres d’emploi, je m’informe sur les entreprises, je lis les évaluations avant de faire un choix. À la suite de mes recherches, j’ai finalement postulé pour deux employeurs différents, mais cadrant dans mes critères, et j’ai passé les entrevues.

Deux entrevues, deux offres d’emploi! La première fut facile à refuser parce qu’il n’y aurait aucun avancement et des horaires qui ne me convenaient pas. Pour la deuxième offre, c’était autre chose! Ils m’offraient presque tous mes désirs sur un plateau d’argent, un bon salaire, un emploi à proximité, de l’avancement dans ma carrière, le rêve quoi! Je me suis empressée d’accepter l’offre.

La démission

Vient ensuite l’annonce de ma démission… Ouf! La partie la plus difficile pour moi, car malgré tout, j’aimais mon emploi et mes collègues. Ce ne fut pas facile, mais je devais penser à moi. Par la suite, ils m’ont fait une offre pour ne pas que je quitte… Malheureusement, j’ai dû refuser, elle n’était vraiment pas concurrentielle. Mais j’ai fait savoir à mon employeur que tant que mes deux semaines de préavis n’étaient pas écoulées, je pouvais toujours changer d’idée! Qui sait?

La contre-offre

Le lundi de ma dernière semaine, mon employeur m’a convoquée. Ils m’ont alors fait une contre-offre que je ne pouvais pas refuser.  J’allais enfin obtenir le poste convoité lors de mon embauche initiale, incluant les responsabilités qui venaient avec. Puisque j’avais clairement exposé pourquoi je voulais partir, ils ont aussi pu m’assurer qu’ils feraient tout pour que cela n’arrive plus.

Alors me voici, à la fin décembre, au sein de la même compagnie. Le fait de m’avoir imposé une introspection durant l’année et d’avoir cherché ailleurs m’a permis d’évaluer ce que je désirais vraiment. J’ai aussi appris à exposer clairement mes désirs et à faire connaître mes ambitions au sein de mon emploi. Bien que ce fut émotionnellement et mentalement ardu, je crois que cette année de réflexion et de choix m’a permis de grandir. Aujourd’hui, j’occupe un poste que j’aime à nouveau. Les indésirables tendent à être modifiés tranquillement, mais surtout, je me sens à nouveau appréciée dans mes fonctions.

Nous remettre en question ne nous fait pas toujours changer du tout au tout. Quelquefois, cela nous conforte seulement dans nos positions. Et parfois, assumer ses désirs et les exprimer peut changer bien des choses.

J’envisage aujourd’hui 2020 comme une année de changements concrets. Fini la réflexion, on passe à l’action!

Pour lire d’autres articles écrits par Mélissa Arbour, cliquez ici.
Pour nous suivre sur Facebook, cliquez ici.

Révisé par: Caroline Robert

mm
Maman de deux petites filles caramel (Haïtienne-Québécoise) et belle-maman de deux grandes filles, je navigue au milieu du tourbillon d’hormones féminines, d’hyperactivité, de troubles de comportement, de retard de langage et de tout ce qui s’en suit. Passionnée de tout, spécialiste de rien, je suis curieuse et cherche toujours à en apprendre sur tous les sujets ! J’aime la vie active, mais pas sportive. Je suis une grande sociable, mais très timide. Je suis empreinte de dualité qui fait de moi une personne unique ! Vous pourrez, au cours de vos lectures, apprendre à me connaitre sur tous mes angles et, je l’espère, vous apprécierez! Responsable des envoies publicitaires ainsi que collaboratrice (août 2018).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.