Écrans et confinement

Depuis déjà quelques semaines, le Québec est sur « pause ». Pas seulement le Québec, le monde entier est sur pause! Qui aurait cru qu’en 2020, avec la technologie, la science et les connaissances que nous avons, un virus puisse arrêter la planète de tourner? Ici, dans notre confinement, il y a quatre membres (quatre et demi si on compte notre petite Molie) : un papa qui fait du télétravail toute la semaine, une maman stressée par la situation économique qui a mis ces entreprises en péril et deux garçons âgés respectivement de huit et dix ans qui adorent (peut-être un peu trop) les écrans.

Écrans
Crédit photo: Freepik

Évidemment, comme tout parent, le bon développement de mes enfants est important. Les voir grandir sainement, s’intéressant à ce qui les entoure, me tient à cœur. Cependant, la réalité du confinement que nous vivons bouleverse un peu cette idéologie. Normalement, les apprentissages scolaires se passent en classe et les apprentissages de la vie se passent à la maison. Incontestablement, ils sont inter-reliés, mais au moins, cette roue qui tourne sans engrenage amène un bel équilibre. Cet équilibre, on l’a mis sur pause et cette pause, on ne sait pas vraiment quand elle se terminera. Ainsi, pour ma part, un lâcher-prise s’est imposé : mes enfants font de l’écran (beaucoup trop d’écran!).

Fiction ou réalité

Chaque jour, sur les réseaux sociaux, le fil d’actualité montre de nombreux enfants étudier avec le sourire, des familles faire des parcours rocambolesques et des cuisines débordantes de farine parce que le petit deux ans apprend à faire des biscuits. Ça me donne l’impression de vivre sur une autre planète! Ici, les études sont une torture, le salon est devenu un arène de combat digne du Colisée de Rome et « ça ne me tente pas » et « pas tout de suite » sont maintenant utilisés avec abus. Donc oui, pour ma survie mentale, celle de mon chum et celle de mes enfants, les écrans sont très présents.

Nintendo Switch, Playstation 3, Xbox One S, Nintendo 3DS, tablettes, ils ont même du choix! (Ok, on abuse un peu, mais c’est le résultat d’une grande famille très « gâteau »). Pour me déculpabiliser, j’aime me dire qu’ils font de la géographie dans Fortnite, des mathématiques dans Minecraft, du français quand ils lisent les dialogues des personnages et de l’anglais en écoutant des vidéos sur Youtube! En plus, ils font tout ça en ligne avec leurs amis, donc ils travaillent même leurs relations sociales!

Ne me lancez pas de tomates

N’ayez crainte, des marches, on en fait et des jeux de société aussi. On cuisine et on rit ensemble, mais pas huit heures par jour ni sept jours par semaine. Les activités proposées par leurs enseignantes respectives sont faites, mais avec les sourcils froncés de mon plus jeune et les argumentations sans fin de mon plus vieux!

Les enfants aussi vivent une réalité différente de leur quotidien habituel. Leurs amis leur manquent, ils ne se tolèrent plus entre fratrie et ils sont en « overdose » de leurs parents. Non, ce n’est pas la réalité, donc oui, on leur permet ce petit extra « spécial pandémie ».

Mais je me console, ce lâcher-prise, il doit être dans d’autres maisons aussi. Quand les garçons jouent sur les écrans avec leurs amis, ce sont les mêmes que j’ai vu passer sur mon fil d’actualité en train d’étudier…. 😉

Pour en savoir un peu plus sur notre équipe, cliquez ici.
Pour nous suivre sur Facebook, cliquez ici.
Révision: Élaine Sylvestre

mm
Je m’appelle Marie Pier, j’ai 35 ans et je suis une passionnée… Passionnée par ma petite famille qui grandit merveilleusement bien, mais aussi par tout ce qui m’entoure, en particulier par mes deux entreprises: Zem créations qui vient nourrir ma grande passion pour les arts ainsi que ma créativité et La Brigade éducative, une entreprise qui vient chercher la fibre éducative en moi et qui est directement liée à mon domaine d’étude. Le monde de l’entrepreneuriat est un monde fascinant qui m’apprend chaque jour à évoluer et à relever de nouveaux défis. Personnellement, le voyage, la lecture, l’écriture, les séries télé d’adolescentes (j’ai gardé mon cœur jeune malgré les rides qui apparaissent tranquillement), la cuisine, le dek hockey, le tennis et mes copines sont tous des éléments importants de ma vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.