La trentaine en temps de pandémie

La trentaine…
MA trentaine…

Je l’aurais CRU différente.
Je l’aurais VOULU différente.

Parce qu’avoir 30 ans, c’est angoissant.
Parce qu’avoir 30 ans en pleine pandémie, c’est complètement effrayant.

30 ans ballons roses
Crédit-Photo: Isabelle Fournier

La trentaine, c’est une remise en question du chemin parcouru

Peut-être est-ce dû à ma crise existentielle de nouvelle trentenaire, mais souvent, je me demande ce que serait ma vie si j’avais fait tel ou tel choix à certains instants précis. Des études différentes, une carrière différente, un conjoint différent. Est-ce que j’ai fait les bons choix? Est-ce que j’en ai fait assez, trop? Avons-nous vraiment une destinée ou sommes-nous simplement le résultat de nos choix et le maître du jeu, de notre vie? Toutes ses interrogations en suspens ne seront jamais répondues.

La trentaine, c’est la nostalgie du temps qui passe en un éclair

Il me semble qu’il est tout près ce moment où j’écoutais les Backstreet Boys en boucle et où mon plus grand souci était d’atteindre le prochain niveau à Super Mario World. Cette innocence que l’âge adulte et toutes les responsabilités qui viennent avec nous fait perdre. Mon bébé, mon tout petit bébé, je l’ai porté 9 mois. J’ai accouché il n’y a pas si longtemps et me voilà déjà de retour au travail avec une terrible two qui me fait des crises pour chaque refus. Mais en retour, j’ai droit aux plus beaux câlins du monde. Parfois, j’ai l’impression que demain, je me réveillerai et elle sera adolescente… à me faire des crises, à nouveau, pour chaque refus.

La trentaine, en pandémie

Avoir eu 30 ans ce mois-ci, c’est de lire la déception sur le visage de mes proches qui n’ont pas pu me magasiner le cadeau personnalisé qu’ils auraient voulu m’offrir. C’est de voir leur tristesse de ne pas pouvoir me souhaiter les meilleurs vœux aussi chaleureusement qu’ils le voudraient. Et même si ça fait grand plaisir, c’est des cadeaux déposés sur le pas de la porte, sans contact, avec froideur. C’est des pensées, de loin, qui n’ont absolument pas le même effet qu’un bon repas partagé ensemble. C’est se sentir secondaire en raison de tout ce qui se passe dans le monde.

Malgré tout, avoir 30 ans…
quand on est là où l’on voulait être et veux toujours y être,
quand on est si bien entourée, heureuse et comblée,
c’est tout à coup tellement gratifiant!

Pour découvrir l’équipe de Mamans avec opinions, c’est ici.
Pour nous suivre sur Facebook, c’est ici.
Révision: Caroline Robert

mm
Touche-à-tout assumée, j'adore être en mode apprentissage. Passionnée de danse depuis mes premiers pas, je n'ai jamais cessé de valser. En couple et heureuse depuis près de 9 ans, je suis devenue maman pour la première fois en 2018 et entrepreneure en 2020. Ma petite boutique Etsy s'appelle Beautés d'avril & mai en l'honneur de ma fille et de moi. J'y fabrique de magnifiques bijoux pour cheveux. Mon sens artistique étant fortement développé, je suis une éternelle amoureuse des mots formant les plus belles phrases.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.