Mes enfants en confinement, mon univers en circuit fermé

Mes enfants vivent une époque vraiment particulière en ce moment, celle du confinement. Toute leur vie, ils raconteront leur expérience à leurs enfants et à leurs proches. Cela fait maintenant deux mois que nous sommes tous les six à la maison, et nous ignorons toujours quand la vie reprendra son cours normal. En effet, les écoles de notre région sont officiellement fermées jusqu’à la prochaine rentrée scolaire. De plus, nous ne sommes toujours pas autorisés à reprendre nos activités saisonnières habituelles.

Comme je déteste imposer un environnement où je dois faire preuve d’incessante discipline, mes enfants et moi demeurons dans les limites de notre propriété. Ainsi, je n’ai pas à les sommer de constantes réprimandes en présence d’autres enfants; enfants qui sont naturellement peu soucieux des consignes actuelles de distanciation sociale.

Mes enfants, mon mari et moi sommes dans une bulle hermétique et rassurante… Notre routine a été remplacée par une suite de journées moins structurées par l’horaire scolaire et plus par notre rythme naturel. Nous devons travailler autour de mon horaire très standard de travail, mais la souplesse désormais possible nous enlève une grande partie du stress ordinaire.

crédit photo pixabay
Crédit photo Pixabay

Mes enfants : la grande

Il n’y a pas d’âge idéal pour être en confinement, mais je peux affirmer avec quasi-certitude que c’est encore moins évident lorsque l’on a 18 ans. C’est l’âge de la liberté, des sorties, des amis, des premiers emplois, des premières années avec le permis! Ces jeunes se retrouvent tout à coup coincés à la maison avec leur famille 24 heures sur 24.

Notre grande est extraordinaire! Elle continue ses cours de cégep à distance, elle s’est adaptée aux nouvelles conditions, nouveaux horaires et aux difficultés du corps enseignant à maîtriser les plateformes numériques. Bien qu’elle commence à en avoir marre d’être privée de sa liberté depuis maintenant deux mois, sa patience et sa présence sont inestimables.

Mes enfants : le grand

Mon grand n’a que 10 ans, mais quel adolescent! La répartie, le gang d’amis en ligne, les mauvaises blagues, la totale! Bien que des frictions surviennent à l’occasion avec sa grande sœur, il s’est rapidement adapté au nouveau rythme d’ermite exigé par la santé publique. Il sort de sa caverne pour nous saluer, se nourrir, jouer une partie de cartes, mais y retourne rapidement… Ce sont les seuls moments où il semble vouloir rester près de nous à l’étage.

Côté scolaire, il me comble de fierté et de confiance en l’avenir. C’est avec facilité, et après quelques minutes à peine de résistance, qu’il se prête aux activités scolaires. Mathématiques, français, anglais, technologie, géographie; il accomplit toutes ses tâches  avec entrain et assurance. Par contre, il est un peu trop brouillon, rapide et pas suffisamment perfectionniste; celui-là, c’est ma copie conforme.

Mes enfants : le petit

Mon petit soleil, mon petit doué… Il y a déjà plusieurs semaines que je réalise qu’on ne pourra pas célébrer ses 8 ans au camping avec sa famille et tous ses amis. Sa deuxième année, qui a commencé un mois en retard en raison d’une mauvaise fracture, se terminera aussi trop tôt à cause que notre domicile est situé dans la CMM.

Avec lui, la justice est la valeur fondamentale et il fera tout pour s’assurer de ne pas être en position d’iniquité. La semaine dernière, c’est lui qui a fait ses travaux en premier; son frère n’a étudié que 24 minutes. Tout doit être pesé et mesuré avant de consentir à s’asseoir et faire les exercices scolaires requis. Si toute cette énergie était appliquée à ses travaux, il pourrait plus rapidement passer à autre chose, mais voilà, chacun ses priorités.

Mes enfants : la petite

Ma petite fille, ma tornade, mon énergique, ma coquine… Elle est tellement heureuse de pouvoir demeurer avec nous à la maison. Il devient de plus en plus facile pour elle de s’amuser seule, de s’occuper sans trop nous déranger. Bien sûr, elle a encore trop de plaisir à taquiner ses frères et sa sœur, mais les perturbations spontanées sont de plus en plus espacées.

Mon doute du premier jour de confinement subsiste, je me demande si elle pourra commencer sa maternelle comme prévu. J’aimerais tant qu’elle puisse vivre sa première année d’école comme les autres. Tant de choses peuvent se produire durant l’été, je lui souhaite malgré tout une première année scolaire extraordinaire.

Crédit photo Pixabay
Crédit photo Pixabay

Mes enfants, je vous remercie

Nous entendons souvent dire qu’être parent, c’est particulièrement difficile et exigeant. Ça l’est lors des jours ordinaires, et d’autant plus lors de ces journées extraordinaires. Durant cette pause internationale, nous devons nous improviser GO, enseignants, éducateurs, cuisiniers, support moral, et j’en passe. Nous sommes leur pilier, du matin jusqu’au soir, sans aucune aide extérieure pour nous assister.

Aujourd’hui, j’ai envie de leur dire merci. Merci pour votre résilience, votre patience et votre capacité à vous adapter à votre nouvelle réalité. Vous acceptez que vos deux parents soient occupés en télétravail, et d’être grands dès maintenant. Merci d’être là pour nous, pour moi, pour m’aider à passer à travers cette période invraisemblable qui semble interminable. Merci encore pour votre bonne humeur, vos rires et vos délires qui agrémentent notre confinement.

Pour en savoir un peu plus sur Anne-Marie Paquet: cliquez ici.
Pour nous suivre sur Facebook : cliquez ici.
Révision par : Caroline Gagnon

mm
Je suis Anne-Marie Paquet, épouse, maman et belle-maman. Lorsque j'ai rencontré l'homme de ma vie à la fin de l'année 2006, il avait déjà une grande fille de 5 ans en garde partagée. À cette époque, ces deux-là ne se doutaient pas du tout que trois autres petites personnes viendraient se joindre à notre trio initial. Je suis détentrice d'un baccalauréat en philosophie de l'UQAM, lectrice passionnée qui adore revisiter les classiques et fière conservatrice. Entre deux paragraphes, je suis vice-présidente du développement des affaires dans une boite informatique, un métier que j'adore. Collaboratrice régulière depuis novembre 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.