Renouer avec son passe-temps

On a tous eu un ou plusieurs passe-temps ou hobby, au courant de notre vie. Le confinement actuel nous aura forcés à nous arrêter et à ralentir un peu notre rythme de vie parfois (souvent) effréné.  Pour plusieurs, nous aurons eu le temps de renouer avec nous-même, d’avoir du temps en famille et du temps à nous pour faire ce qu’on aime. Certains en auront profité pour passer de beaux moments en famille, à essayer de nouveaux jeux, à découvrir des talents cachés, à se trouver une passion, alors que d’autres auront peut-être maintenant plus de temps pour leur petit (ou gros) hobby.

tricot crochet
Crédit-photo: Julie Poirier Photographe Familiale

Un passe-temps pour moi

Et bien moi, malgré le télétravail à temps plein les jours de semaine, j’en profite pour garder du temps à moi le soir, quand la dynamique familiale le permet. Entre préparer les repas, donner le bain aux enfants, gérer les crises et les chicanes, je réussis à me trouver de temps en temps, un petit moment de tranquillité pour tricoter.

J’ai commencé le tricot lorsque j’étais enceinte de mon deuxième bébé en 2009. Étant une autodidacte dans l’âme, je me suis acheté de la laine, des aiguilles à tricoter. Puis je me suis installée devant mon ordinateur à regarder une panoplie de vidéos en ligne pour apprendre les points de tricots de base, et ensuite comment lire un patron. J’ai adoré les vidéos de l’Atelier de tricot Phildar ainsi que Knit Picks (en anglais), entre autres, qui m’ont beaucoup appris. J’en faisais à temps perdu, quand je pouvais ou lorsqu’un projet me tentait beaucoup.

Puis ce confinement est arrivé et m’a obligé de prendre du temps pour moi. Alors je n’avais plus le temps tranquille, en transport en commun, qui me permettait d’avoir des moments «seule». C’est à ce moment que j’ai ressorti mes aiguilles et mes pelotes de laine bien rangées et que je me suis mise à faire quelques projets simples.

Un passe-temps qui évolue

Puis l’envie d’apprendre le crochet m’a pris sans crier gare. Me voilà donc équipée avec pleins de tailles de crochet, à la recherche de projets simples (et moins simples) à confectionner pour utiliser durant mes séances photo lorsque mon studio pourra rouvrir.

tricpt crochet
Crédit-photo: Julie Poirier Photographe Familiale

J’ai appris « sur le tas » à faire les points de crochet, lire un patron et j’ai même pu aider des gens mal pris dans la confection de leur projet. De ce passe-temps est né un nouveau lien avec ma grande de maintenant dix ans, qui veut que je lui enseigne le tricot et le crochet pour qu’on puisse faire des projets ensemble.

On ne peut rien demander de mieux, je crois, que de pouvoir partager son passe-temps et ses projets avec ses enfants. Plaisirs à venir garantis.

Pour en apprendre plus sur moi, cliquez ici.
Pour rejoindre notre communauté Facebook, cliquez ici.
Révision: Caroline Robert

mm
Je suis Julie, une femme de 36 ans et mère de 7 merveilleux enfants. Je suis une vraie touche-à-tout, autodidacte qui plus est, qui s'implique dans 56 mille projets en même temps. Je suis fonctionnaire au gouvernement fédéral à temps plein dans la belle région de la Capitale nationale depuis 13 belles années, ainsi que photographe à temps « plus que partiel » depuis déjà 7 ans et demi. En plus de jongler avec ces 2 emplois et le quotidien d'une famille nombreuse, j'écris également des chroniques faits vécus et de fictions, un rêve que je caressais depuis bien longtemps. Je suis contente de faire maintenant partie de l'équipe MAO comme collaboratrice occasionnelle et de pouvoir vous partager du contenu unique et exclusif à MAO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.