Des valeurs pour la vie!

Dans mon rôle de maman, de toutes les responsabilités que j’ai, c’est la transmission des valeurs qui gagne la palme de la plus difficile et de la plus satisfaisante. C’est à moi, et à papa évidemment, de nous assurer que ces petits adultes en devenir aient de belles valeurs pour continuer à faire un monde meilleur. Certaines sont plus importantes que d’autres, voici celles qui me tiennent particulièrement à cœur ces derniers temps.

Main, valeurs, enfants
Crédit photo: Olympus E-300, sur Pixabay

Le respect

Définition : sentiment de considération envers quelqu’un, et qui porte à le traiter avec des égards particuliers.

Envers quelqu’un certes, mais envers tout le monde surtout. Je démontre à mes enfants qu’il est important de toujours agir avec respect envers les autres. En étant respectueux, ils auront eux aussi droit au respect à leur égard. C’est certain que le respect comporte d’autres valeurs si on y regarde de plus près, mais en gros, c’est toujours le respect qui prime à travers les autres.

Je leur montre à accepter les gens différents d’eux, à être poli avec tout le monde, jeunes et moins jeunes, et à ne jamais faire une action qui pourrait causer préjudice ou du mal à autrui.

Le civisme

Définition: désigne le respect du citoyen pour la collectivité dans laquelle il vit et de ses conventions, dont sa loi.

Pour moi, c’est aussi faire preuve de respect pour les sociétés dans lesquelles nous vivons. Je dis les sociétés, car nous devons tous évoluer dans plusieurs microsociétés comme la maison, l’école, le travail, les activités sportives, mais aussi notre ville, notre province et notre pays. Pour faire preuve de civisme, je leur montre qu’il est important de suivre les règles qui ont été décrétées et qui sont instaurées pour le bon fonctionnement et le bien des gens qui font partie de ces microsociétés. Sans règles, c’est le chaos et le désordre. Il est donc du devoir de chacun de les suivre. Même si parfois on ne comprend pas le sens d’une règle, si elle est là, c’est qu’il doit y avoir une raison.

Donc, à l’école, il ne faut pas courir dans les corridors ou crier dans la classe, on marche et on parle avec un volume raisonnable. Quand je conduis sur la route, je leur explique qu’il y a des limites de vitesse et des arrêts à respecter afin de ne pas se blesser ou de blesser autrui. Au bureau, le port du jeans est interdit, alors on porte des pantalons de ville, même si on est plus confortable en jeans. C’est la règle là-bas, mais quand je serai chez moi, je remettrai les pantalons que je préfère.

Le partage

Définition: action de diviser une chose en portions, en parties.

Même si ce n’est pas facile au début, surtout quand les enfants sont tout petits, c’est très important d’apprendre à partager. Que ce soit des jouets, des vêtements ou encore du temps ou du savoir, nous en sommes tous gagnants.

J’apprends aussi à mes enfants à reconnaître et à découvrir le plaisir de l’autre lorsqu’il y a un partage. C’est tellement gratifiant et ça donne le goût de recommencer! Certes, ce n’est pas totalement acquis. C’est une valeur très difficile à retenir quand le cerveau des jeunes enfants est encore beaucoup centré sur lui-même. Mais en voyant de bons exemples, un jour, ça deviendra une habitude.

Le positivisme ou la résilience

Définition de résilience : capacité d’un individu qui lui permet de rebondir suite à un traumatisme (événement difficile).

Il y a des moments dans la vie où c’est plus difficile que d’autres. Souvent, on ne décide pas et on ne contrôle pas ce qui se passe dans notre environnement. Il faut savoir s’adapter et voir le bon côté des choses si on veut être bien et heureux.

Je me rappelle d’une phrase célèbre du théologien, Reinhold Niebuhr, que j’apprécie particulièrement (en traduction libre) :

Donnez-moi la force d’accepter avec sérénité les choses qui ne peuvent être changées, le courage de changer celles qui devraient l’être, et la sagesse d’en faire la différence.

Je tiens avant tout à ce que mes enfants soient heureux, alors il est important pour moi de leur montrer comment faire pour y parvenir. Si on ne peut pas aller chez mamie en fin de semaine, on en profitera pour lui faire une pièce de théâtre en vidéo. Si cette année, le code vestimentaire a changé, on cherchera un peu plus longtemps LE beau tissu qui fera plaisir. Et même s’il pleut la journée où la plage était au programme, ce sera une fête dans la cour! D’habitude, on ne sort pas sous la pluie, mais on fait exception. Plaisir assuré!

Toutes ces valeurs, je vais leur enseigner, mais je vais surtout leur montrer par mes gestes et mes actions. Je suis leur modèle pour les premières années de leur vie, alors je dois agir de la bonne façon. Les enfants vont surtout apprendre en imitant, tout le monde le sait. En étant, dans mes gestes quotidiens, respectueuse, positive, honnête, généreuse et civilisée, ils vont vouloir faire comme moi. Et c’est tout à leur honneur!

Pour lire d’autres articles de ma plume, c’est par ici.
Pour nous joindre sur Facebook, cliquez ici.
Révision: Caroline Gagnon

mm
Je m’appelle Caroline, j’ai 38 ans, bientôt 39, et je suis maman de 4 merveilleux enfants: ma grande scientifique Noémie de 12 ans, ma généreuse Élodie de 10 ans, mon petit clown Olivier de 5 ans et la petite souriante née en janvier 2019, Rosalie. J’adore être une maman, mais j’aime aussi m’épanouir dans mon travail. Je suis technicienne en assurance de dommages des entreprises pour un bureau à St-Jérôme et je demeure à St-Colomban. Pour moi, le français est un trésor dont il faut prendre soin et en joignant l’équipe de Mamans avec opinions, je peux jouer avec les mots comme j’aime tant le faire! À part le français, j’aime le camping, les jeux de société et la grande (ou petite) gastronomie! Responsable des ressources humaines, correctrice et collaboratrice (janvier 2018).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.