Vélo virtuel: indispensables et mésaventure

En janvier dernier, j’ai eu le plaisir d’écrire un premier article sur ma nouvelle passion pour le vélo virtuel.

Quelques mois plus tard, après de nombreuses courses, plusieurs événements ainsi que quelques mésaventures, je crois être en mesure de pouvoir vous parler un peu plus en détail des « indispensables » à avoir sous la main. Ils vous seront utiles si vous désirez commencer à faire du vélo, et ce, peu importe la météo.

Vous êtes prêt à tomber sous le charme? Allons-y!

Le vélo virtuel: bien plus amusant que le spinning !

Vous aimez faire du vélo, vous êtes du genre à le ranger tardivement pour l’hiver et à prendre votre rendez-vous pour l’entretien annuel de votre précieux en février? C’est que vous êtes une vraie, et ce, peu importe le kilométrage que vous avez fait l’été passé, la marque de votre vélo ou sa valeur monétaire.

L’important, c’est d’aimer assez faire du vélo pour vouloir en faire encore plus souvent. Pour votre plaisir, pour relever des défis ou tout simplement pour vous remettre en forme dans le confort de votre foyer et à faible coût.

Le vélo virtuel: et si on parlait de l’équipement de base?

En ce qui concerne l’équipement de base, voici mes recommandations afin de rentabiliser au maximum votre achat tout en vous amusant.

  1. Une base d’entrainement intelligente (un smart trainer) avec un pneu adapté à votre base. Le direct drive est beaucoup plus dispendieux et souvent « inutile » si vous n’êtes pas un athlète de haut niveau. En ce qui me concerne, je possède un Elite Rampa, je l’adore et je n’ai pas besoin de plus pour l’instant!
  2. Un bon tapis de gym. L’idéal est d’acheter un tapis antidérapant. Il vous évitera de vous « promener » avec votre trainer dans votre pièce. Hahaha!
  3. Un abonnement à une plateforme offrant du vélo virtuel. Vous avez présentement le choix entre Zwift, Bkool, Rouvy, RGT Cycling et bien d’autres. Mais ma préférée demeure Zwift.
  4. Un ordinateur performant, un téléphone intelligent et/ou un Apple TV. Le choix vous appartient et tiendra assurément compte de votre budget, de vos ressources, mais également de l’espace dont vous disposez. Ici, nous avons opté pour un Apple TV et un téléphone intelligent.

Le vélo virtuel: et si on parlait de l’équipement qu’il serait bon d’ajouter?

En ce qui concerne l’équipement qu’il serait bon d’ajouter, voici mes recommandations si vous décidez de faire des courses ou de relever de beaux défis.

  1. Une ceinture cardiaque. La Apple Watch peut très bien faire le travail, mais par expérience, elle pourrait décider de ne plus se connecter à Zwift et vous faire disqualifier lors d’une course. En ce qui me concerne, je possède une Wahoo et je l’adore!
  2. Un capteur de cadence. Même s’il est loin d’être obligatoire, je vous le recommande fortement, surtout si vous décidez d’acheter un smart trainer. Il va vous éviter bien des ennuis. La compétition est malheureusement très forte dans le merveilleux monde du e-cycling.
  3. Si vous avez vraiment la piqûre pour ce genre d’entrainement efficace et hyper motivant, vous voudrez éventuellement agrémenter un peu plus votre quotidien avec quelques petits ajouts. Nous concernant, voici à quoi ressemble désormais notre pain cave.
Vélo Jolie Ride
Moi, portant fièrement mon « jersey » classique Gold (Jolie Ride)!

Mes indispensables concernant le vélo réel ou virtuel

Avant d’être une habituée du 150 km de vélo par semaine et des entrainements répétitifs sur une selle de vélo (vraiment pas confortable) 365 jours par année (ou presque), je ne comprenais pas l’importance de porter des vêtements adaptés au sport OU d’avoir des « indispensables ». Maintenant, c’est bien différent… Voici mes indispensables du moment en ce qui concerne le vélo.

  • De jolis, confortables et abordables vêtements de vélo. Mon choix de vêtements pour le vélo s’est arrêté sur l’entreprise JolieRide Co*. Il s’agit d’une entreprise d’ici qui se démarque par ses vêtements pour le vélo au design coloré, ultra féminin et à moindre coût. En effet, il est possible d’acheter un ensemble complet au prix d’un cuissard chez un compétiteur, et ce, sans avoir à couper dans la qualité, le confort ou la durabilité des produits offerts.
  • La crème chamois Butt’r. Elle vous sera nécessaire pour vous aider à prévenir l’irritation dû au frottement qui survient lorsqu’on reste assis un peu trop longtemps/souvent sur sa selle.
  • Des souliers de vélo à clip. Même si je ne maîtrise pas encore super bien le port de souliers à clip dans le « monde réel », je dois avouer qu’ils me sont effectivement très utiles dans le e-cycling. Ils m’aident à répartir la pression sur mes pieds tout en conservant une cadence un peu plus régulière. J’ai donc moins de pression sur mes genoux.
  • Ainsi que quelques accessoires et bons produits pour aider votre corps à récupérer un peu mieux et plus rapidement. Me concernant, j’aime bien utiliser du sel d’Epson dans mes bains après une grosse course. Mais pour mes petits maux quotidiens, je fais plutôt appel à mon pistolet et à mon rouleau de massage ainsi qu’aux super bons produits naturels Puressentiel pour les muscles et les articulations.
Vélo virtuel
Moi, pendant une course sur Zwift!

Mise en garde: le vélo virtuel, un monde hyper compétitif

Je savais qu’il existait, comme dans tous les sports d’ailleurs, un certain niveau de compétition entre les participants/équipes du e-cycling. Toutefois, j’étais bien loin de me douter jusqu’où était prête à aller une personne afin de nuire à la réputation d’une « bonne compétitrice ».

Je n’aurais jamais pensé qu’en atteignant le niveau B (3,2 – 4w/kg), on allait un jour commencer à porter un jugement gratuit sur mon équipement (de base). Ni qu’on allait  remettre en doute mes performances (et tous les efforts que j’ai faits pour me rendre où je suis aujourd’hui).

À tous ces « jaloux maladifs », qui prennent peut-être un peu trop au sérieux leurs performances virtuelles (et celles des autres), j’aimerais dire une chose. Si j’ai commencé à faire du vélo virtuel, c’est pour avoir du plaisir tout en m’entraînant.

Je suis évidemment fière de moi quand je réussis à bien me positionner face à mes adversaires dans une course. Mais contrairement à vous, je suis également très fébrile face aux belles réussites de mes adversaires (de toutes ces femmes incroyablement fortes qui m’entourent).

Arrêtez de vous asseoir sur vos lauriers et travaillez un peu plus fort, communiquez un peu mieux, entraînez-vous. Et, surtout, soyez fiers de vous et de toutes vos réussites (en solo ou en équipe), et ce, aussi petites soient-elles.

Le vélo réel ou virtuel: tout un monde à découvrir!

En conclusion, j’ai vraiment beaucoup appris et cheminé en moins d’un an dans le merveilleux monde du e-cycling.

Et pour la première fois de ma vie, j’ai décidé d’investir dans un meilleur vélo ainsi que dans quelques accessoires, tout en respectant mon budget bien entendu. Je ne suis pas encore prête à payer 15 000$ pour un vélo, mais disons que c’est un projet de retraite plus qu’intéressant. 😉

Vélo réel
Mes précieuses bibles pour la saison estivale…

Pour l’instant, je vais travailler sur mes habiletés limitées en ce qui concerne le port des souliers à clip dans le monde réel. Aussi, je compte bien découvrir de nouvelles pistes cyclables et parcours en vélo cet été grâce à mes 3 bibles. Il s’agit de 3 petits indispensables que je feuillette déjà à l’occasion depuis l’arrivée du beau temps.

P.S. Le vélo virtuel vous intéresse? Vous avez des questions concernant Zwift? Ou encore  vous souhaitez tout simplement assister à une séance virtuelle (me voir en action)? Je vous invite à me suivre sur ma chaîne Twitch.

Et vous, quels sont vos indispensables du moment ?

*Le CODE PROMO à utiliser pour avoir 15% de rabais sur votre commande est: ambassjr2021.

mm
Je suis Mélanie Little, la personne (depuis 1982), la mère (depuis 2008), l’épouse (depuis 1999) et la fondatrice/rédactrice en chef de Mamans avec opinions (depuis 2015) – celle à l’origine de ce beau projet. Éducatrice spécialisée de formation, j’ai une attirance pour tout ce qui touche, de près ou de loin, aux communications, à la relation d’aide. Je suis celle que vous risquez de voir prendre la parole lorsque vient le temps de défendre une injustice ou de soutenir une cause. Mais je suis également celle qui aime papoter, lire, écrire et jouer à des jeux de société. Simple, accessible et très sociable, j’entre facilement en interaction avec « les autres ». Je vous invite dans mon quotidien de maman TDA/H, ainsi que dans celui de mes collaborateurs. Lisez nos articles, et partagez nos publications. Bref, faites partie de notre belle et grande famille virtuelle! Fondatrice et rédactrice en chef du blogue Mamans avec opinions (juillet 2015)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer un commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.